Que ça Chante à gargouille !


Que ça Chante à gargouille !

91ccd9ae2375ea110ce83119719939bd

Par paquets la vague balaie.Tout vole, oh non où est le devant du derrière. D’un papier qui accompagne les casseroles, je ma tâche d’encre sur l’oeil du cyclone, que je ressemble au chien de la voix d’son mètre. A court de mot.

Pourquoi l’amour ça peut faire mal à faire passer du sublime au vil ?

Les millions de baisers qui mordent dans l’hostile d’un monde lupanar, aides-moi à en savoir lire le bon regard. Ta langue suce un nectar, viens pas l’inciter en m’aime tant à arroser nos fleurs de nitrate au moment où tes seins m’en serre le petit haricot dans le  peau de terre.

J’ai la passion pour Toi, me demande pas pourquoi, regarde juste les dégâts quand tu me débranches, tu comprendras alors le déréglage des tiennes dans le rapport qu’elles ont aux miennes

Tout ça n’existerait pas si t’étais pas une femme et moi un homme. Peut-être la vraie merveille du monde, j’en suis sûr, que j’efface le doute, te connais trop bien, ô sublime bonheur du complémentaire qui sans, néantiserait la nature de nôtre vie.

Un homme et une femme r’heusement qu’c’est différent

Toi c’est ta tripe en mon intestin, le boyau par lequel on résonne, on vibre, on allume, par l’Y de notre branchement grâce auquel on casse la gueule à la scoumoune.

Que ça chante !

Niala-Loisobleu – 20 Novembre 2016

https://brunoruiz.wordpress.com/2016/10/31/hommage-a-janis-joplin/

MOINEAU


9 - 1

MOINEAU

Un peu plus de froid cherche avec effroi

sautera-t-il ou ne sautera-t-il pas ?

Les hommes

qui leur a mis cette idée en tête

si ce n’est eux mêmes

ils sont si petits du dedans

pourquoi portent-ils toujours des habits trop grands ?

Moineau

ton gros coeur rebondit ton petit ventre

qu’on l’entend battre sous les feuilles mortes

plus fort qu’une douzaine d’eux

Moineau

dis-moi le penché de nos tempes

quand au sein elles cherchent à voir

rien d’autre que le sein des choses

le palpitant palpable

Moineau

t’es rien de ces artificielles promesses

comme les nichons prothèses

secs d’espoirs

Moineau

ta force frêle

m’envole à peindre

une histoire d’amour

où le noir pousse un jaune

en son coeur

Niala-Loisobleu

9 Décembre 2015