POUR HIVERNAGE


images (2)

POUR HIVERNAGE

 

Le ciel a se faire gratter monte sur les brins d’herbes gominés, brrrrrrrrr, l’échine se cabre à rentrer.

Sur sa branche l’oiseau ramène des brindilles et quelques feuilles pour se calfeutrer la case, le soleil n’a pas allumé le chauffage au petit matin.

De planches jointes la pelle cherche

.Le cheval a pourtant vu que les vaches avaient l’entrain en gare…

N-L 6 23/10/18

ENTRONS-NOUS


d31b476d5c0e36b7626c9baf897d5620

ENTRONS-NOUS

 

L’endormi  en descendant du lit s’est appuyé de tout son poids à la rampe pour atteindre la cuisine. La nuit y est encore étendue de toute sa fraîcheur, le chien de fusil du lit rentre en pensée à la niche.

Pourtant il y a cette présence qui se passe d’allumer,

la lune est dans l’oeil de la porte du jardin.

Un instant laisser la main sur le dossier de la chaise, ça tape côté gauche de la poitrine, comme si il n’y avait qu’à se laisser aller contre.

Bonjour.

La route est ouverte

Tu vois à part les oiseaux qui nous suivent nous resterons sur la ligne d’horizon cherché…Entrons-nous.

 

Niala-Loisobleu – 17/09/18

MAISON DE PIERRES


630b32fd-b457-4e6a-bca8-159d03c9c018.c10

MAISON DE PIERRES

Roulant à la remontée

la montagne

soulève haut

sa jupe de campagne

Debout sur les jambages de sa longue cheminée, son intérieur crépite de bonheur; on peut accrocher le bouquet du charpentier

son poil air hisse, la barque de la voie romaine ressortie livre amphore d’huiles essentielles et vins volcaniques au grain de peau…

 

N-L  20/07/18

Toi et moi en aria ça fait une m’aime voix.


15027400_1898944423660297_8550155386343187901_n

Toi et moi en aria ça fait une m’aime voix.

 

On a du faire nuit à bord d’un bateau non fantôme, moment idéal où la forte chaleur s’écrase pour redonner respiration au corps. Les caprices de la lunaison ont peut-être joué mais comme on avait pas un seul pied dans  la merde….on est resté à l’abri.

-Halo, ici le grand chariot, détèle d’une voix mise en étoiles si filantes qu’on en percevait les mots en syncopé.

En fait si quelque malice s’ingénie à déguiser la nudité pur en ayant l’art machiavélique de la perversité accomplie, ce s’ra tant pis pour elle. C’est la vie reprenait le choeur des groupies stigmatisé par le prompteur. Toi et moi en aria ça fait une m’aime voix.

Au matin, je te réveille sans un maux, bon jour…

 

Niala-Loisobleu – 30 /06/18

 

BORDS RAPPROCHES


0e6c4e8ca61950d21fbee9f50c5cdd3c

BORDS RAPPROCHES

 

L’oeil en serrure se fait clef, la paupière garde par-devant les chemins qui offrent le meilleur accès

Au monté des couleurs la trompette n’est pas venue te sortir d’un sommeil c’est le coeur qui a emballé le moteur

La rue est encore prise dans le rideau baissé d’un commerce ne dormant que d’un oeil

le caniveau trouve sa source

nous avons laissé nos jambes faire le quai au pied du pont

On marche ouverts dans un couloir fermé

nos pensées en perce-murailles

Le mouchoir que la main hostile met en baillon

tamise le non-dit pour ne laisser passer que l’essentiel

nous verrons chaque détail pore après pore

dès que nous aurons touché à l’escale

Bien sûr que je t’aime

regarde les oiseaux sont restés bleus

aucun alentour n’est venu de noir

marquer le deuil aléatoire

Le chien m’a donné la lettre où tes mains sont restées

Niala-Loisobleu

2 Juin 2018