MOUVEMENT D’AIR


MOUVEMENT D’AIR

Si près qu’on soit n’est jamais aussi loin

Toujours

Que deux mains coupées d’hier

Aujourd’hui

Niala-Loisobleu – 4 Avril 2017

6a015433b54391970c01543598bc72970c-200wi

Notre Mouvement

Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses
Le jour est paresseux mais la nuit est active
Un bol d’air à midi la nuit le filtre et l’use
La nuit ne laisse pas de poussière sur nous

Mais cet écho qui roule tout le long du jour
Cet écho hors du temps d’angoisse ou de caresses
Cet enchaînement brut des mondes insipides
Et des mondes sensibles son soleil est double

Sommes-nous près ou loin de notre conscience
Où sont nos bornes nos racines notre but

Le long plaisir pourtant de nos métamorphoses
Squelettes s’animant dans les murs pourrissants
Les rendez-vous donnés aux formes insensées
À la chair ingénieuse aux aveugles voyants

Les rendez-vous donnés par la face au profil
Par la souffrance à la santé par la lumière
À la forêt par la montagne à la vallée
Par la mine à la fleur par la perle au soleil

Nous sommes corps à corps nous sommes terre à terre
Nous naissons de partout nous sommes sans limites

Paul Eluard

in Le dur désir de durer, 1946, Œuvres complètes t.II © Gallimard, La Pléiade, p.83

6a015433b54391970c01543598bf53970c-800wi

Elle me colle pire qu’une Albion et ça me gratte !


5.06.2016 - 1

 

Elle me colle pire qu’une Albion et ça me gratte !

Dans la clarté d’un soleil refroidi, les pelisses herbues se laissent repousser la barbe, le poil se fait hostile aux maux de gorges des attentes tues. L’écharpe chaude des présences déclarées donne aux jambes de quoi vaincre les crampes. Il n’est pas d’escargot qui trouve le ciel hors de portée dès lors qu’ils ne se heurte pas à une coquille au cours de l’impression. C’est toujours dans la relativité que les choses ont plusieurs visages. La retouche de photographie est capable de montrer une location de vacances paradisiaque alors que l’amer la submerge. Bonjour Mer Grand, ôte ton loup. Comme si certains avaient les droits qu’ils refusent aux autres je regarde l’angle taire s’exprimer à voie autre. Merde le brexit ça excite l’indécence. On va se la traîner combien de temps l’infidèle ?

Niala-Loisobleu – 26/06/16

 

DE L’AUTRE CÔTE DE LA MONTAGNE


 

 

1ff1455f6c4e146ffd4a769913a15d53

 

DE L’AUTRE CÔTE DE LA MONTAGNE

 

Les rues ne savent plus rien des noms qu’elles portent

où habites-tu dans quel appartement de ta mémoire

jusqu’au bruit réconfortant des pas qui s’est étouffé

Entre la lavande des draps de l’armoire

les lettres d’amour ont fanées

le ruban auquel les promesses s ‘étaient amarrées a cédé

Quand la couleur se fait noire que peut-on attendre des plumes

sinon écrire une malchance pleine de ses fautes

dépit, aigreur, dérive, les mots lâches sortent de l’action omise

Je vais marcher jusqu’au débord des larmes à trois balles

il y a trop de souffrances sèches pour se noyer à côté des réelles

occulter la vérité du point de départ fait la cause du malheur de l’arrivée

Les yeux n’ont d’autre fonction que celle de voir

regarder que ce qui arrange vous rattrape toujours quelque part

pour avoir il faut toujours commencer par donner

Zarathoustra

le prophète planteur de soleil sur la montagne

ne « sait-il » pas éclairé lui-même

pour finir par voir ce que les hommes font de ce qu’on leur donne ?

Niala-Loisobleu

22 Novembre 2015

0dbd2759c688b7bcaeedcb653f4c7150

https://www.youtube.com/watch?v=xqBiE0nUnMM