PAR LA FENÊTRE


FOT7D99

 

PAR LA FENÊTRE

 

Le sel gardant le soleil à son carreau

je roule

fenêtre ouverte

crête d’un vague tourné marais bas

remise à neuf  par le lapidaire à philtre

 

Ces pierres polies ont un grain nouveau sous ma robe

 

Virages, ô oui ma gorge est serrée par demains façonnant, écrivant, peignant

au saut du nid

envol où je roule je te vois par monts et mer qui veillent

sachant avant d’y être arrivée que la vallée me tient prête pour un autre versant

 

La maison où qu’elle fonde

gardera sa fondation occitane…

 

Niala-Loisobleu – 06/08/18