ELLE VEUT (Serge Reggiani)


IMG-2304

ELLE VEUT (Serge Reggiani)

Dans un pays où il n’a jamais vraiment plu
Elle est arrivée dans ma vie à l’âge ou rien n’arrive plus
A l’âge où le bonheur est synonyme de défaite
Le passé est fouineur qui vient jouer le trouble-fêteElle m’abandonne son corps, qu’elle rit ou qu’elle soupire
La peur de tout rater encore la peur, la peur voilà le pire

Il peut chavirer le bateau à tanguer sous les souvenirs
Le passé est un vieux couteau mais qui menace la nuit

Mais elle veut, elle veut, elle le veut comme je le veux
Elle veut que s’exauce un unique vœu
Elle veut, elle veut autant que je le veux
Elle veut voir se blanchir nos cheveux

Au fil des jours, au cours des mois, au temps de guerre et de caresses
Quand elle est là près de moi, je tremble pour qu’elle disparaisse
Qu’elle s’en aille n’importe où, ou qu’elle se prenne le maquis
Et le passé ce vieux filou ajoute oui et avec qui

Veiller aux grains de ses envies vieillir au creux de ses plaisirs
Lui faire des petits câlins et oublier nos déroutes
Le passé est un vieux malin qui a fait se joindre notre route

Mais elle veut, elle veut, elle le veut comme je le veux
Elle veut que s’exauce un unique vœu

Elle veut, elle veut autant que je le veux
Elle veut voir se blanchir nos cheveux
Elle veut, elle veut autant que je le veux
Elle veut voir se blanchir nos cheveux

 

Natalia Lafourcade – Rocío de Todos los Campos (En Manos de Lo


Natalia Lafourcade – Rocío de Todos los Campos (En Manos de Lo

 

En hommage à la danseuse, chorégraphe, sculptrice et actrice mexicaine Rocío Sagaón, Natalia Lafourcade sort sa nouvelle chanson « Rocío de todos los campos », inspirée par ce qui est considéré comme l’une des meilleures de la danse moderne au Mexique.

Au milieu du vert de la nature, Lafourcade a reflété dans la vidéo du thème les visites récurrentes dans ses rêves et utilise la danse à travers laquelle Djahel Vinaver, fille de Rocío, parvient à fonder Natalia avec des espaces.

 

Rocío de todos los campos
Rocío de sal en el mar
Tu baile hipnotiza la luna
Y el viento comienza a cantar

Tú enciendes el fuego en la noche
Escuchas los grillos hablar
Desvistes tu cuerpo y tu alma
Para en el agua nadar

Libre serás
Para siempre
Para siempre
Mariposa morada
Entre bambú

Enciendes el barro en tus manos
Pasiones de amor prohibido
Enciendes el barro en tus manos
Pasiones de amor prohibido

Rocío de los corazones
Que van a tu casa a llorar
Rocío de todos los cielos
De fiestas y de soledad

Tú enciendes el fuego en la noche
Escuchas fantasmas andar
Desvistes tu cuerpo y tu alma
Para en el agua nadar

Libre serás
Para siempre
Para siempre
Mariposa morada
Entre bambú

La muerte llegó seduciendo tu encanto
Envolviendo tu manto
La muerte llegó seduciendo tu encanto
Y te fuiste pa’l campo

Libre serás
Para siempre
Para siempre
Mariposa morada
Entre bambú

Rocío de todos los campos
Libre serás
Rocío de todos los campos
Libre serás
Rocío de todos los campos
Libre serás
Rocío de todos los campos
Libre serás, libre serás

Rosée de tous les champs
Pulvérisation de sel dans la mer
Votre danse hypnotise la lune
Et le vent commence à chanter

Vous allumez le feu dans la nuit
Vous entendez les grillons parler
Vous découvrez votre corps et votre âme
Pour nager dans l’eau

Tu seras libre
Pour toujours
Pour toujours
Papillon violet
Entre bambou

Vous allumez la boue dans vos mains
Passions de l’amour interdit
Vous allumez la boue dans vos mains
Passions de l’amour interdit

Rosée sur les coeurs
Ils vont à la maison pour pleurer
Rosée de tous les cieux
Des fêtes et de la solitude

Vous allumez le feu dans la nuit
Écouter les fantômes à pied
Vous découvrez votre corps et votre âme
Pour nager dans l’eau

Tu seras libre
Pour toujours
Pour toujours
Papillon violet
Entre bambou

La mort est venue séduire votre charme
Envelopper votre manteau
La mort est venue séduire votre charme
Et vous êtes parti pour le champ

Tu seras libre
Pour toujours
Pour toujours
Papillon violet
Entre bambou

Rosée de tous les champs
Tu seras libre
Rosée de tous les champs
Tu seras libre
Rosée de tous les champs
Tu seras libre
Rosée de tous les champs
Vous serez libre, vous serez libre

 

A PEINE A POSTE


9173f2cc50d31a317b8057573d5303c8

A PEINE A POSTE

La nuit a du pleurer, c’est mouillé devant mes volets. Je souffle des heures que les pendules ignorent. Où derrière la colline l’arbre dépasse. Un dessein sorti du drap, à l’haleine du chien qui joue sans se demander pourquoi les hommes vivent en laisse. Fumet de café, senteur à tremper.

La nuit n’est jamais complète
Il y a toujours puisque je le dis
Puisque je l’affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille
Désir à combler faim à satisfaire
Un cœur généreux
Une main tendue une main ouverte
Des yeux attentifs
Une vie la vie à se partager.

Paul Eluard

La toile a dormi paisiblement, la tête appuyée contre un un chant de bleu. Mes pieds en sentant l’herbe se dresser se sont mis à nager comme ceux de l’enfant qui court au bain sans prendre la température de l’eau. J’ai mille ans de lucidité, mon saut matinal à pelle un château lacustre. Modèle Atlantide, breveté Jules Verne, sans la pieuvre qui tentacule la mise en orbite.

La ville close qui regarde par dessus le rempart avec ses deux yeux d’horloge de hibou tient un morceau qui ne s’est pas détaché de l’embarcadère. Bonne occasion pour couper l’amarre. Les marins ont accroché leur pompon rouge à l’encre du bar. L’accordéon s’est replié sur leur escale dans chaque pore. Un crissement d’archet dans la voie de la voûte étoilé pose l’aria au long du trottoir. L’astérie monte ses branches à l’aurore. J’entends ton souffle me vouloir, j’arrive, qu’à peine de ton sourire tout s’élance vouloir tenir.

Niala-Loisobleu 3 Mai 2018

 

Natalia Lafourcade – Son Amores (Letra)


«Son De Amores»

Son De Amores (Ce Sont Des Amours)

Perdona si pregunto por como te encuentras,
Excuse-moi si je te demande comment tu vas,
Pero me han comentado que te han visto sola
Mais on m’a raconté qu’on t’a vue seule
Llorando por las calles en altas horas
Pleurant dans les rues à des heures tardives
Ay ! como las locas, locas, locas.
Ah ! Comme les folles, folles, folles.

Comentan que tu niño a ti te ha dejado,
On raconte que ton copain t’a laissée,
Que no existe consuelo para tanto llanto,
Qu’il n’existe pas de réconfort pour tant de pleurs,
Que sólo una amiga está a tu lado,
Qu’uniquement une amie est à tes côtés,
No llores más mi niña, niña, niña.
Ne pleure plus ma belle, belle, belle. (1)

[Estribillo 1]
[Refrain 1]
Son de amores,
Ce sont des amours,
Amores que matan,
Amours qui tuent,
Amores que ríen,
Amours qui rient,
Amores que lloran,
Amours qui pleurent,
Amores que amargan.
Amours qui rendent amer.
Son de amores,
Ce sont des amours,
Amores que engañan,
Amours qui trompent,
Amores que agobian,
Amours qui accablent,
Amores que juegan,
Amours qui jouent,
Amores que faltan.
Amours qui manquent.