LA VIE, L’AMOUR 1


P1050491

LA VIE, L’AMOUR 1

Je vois du même œil que Toi. Les arbres ont énormément grandis depuis que nos essences se greffèrent par entité au jardin de nos deux portes.  Je déteste toujours autant Noël que la première fois qu’il ne nous a pas réuni. A ce propos, le retour du fils prodigue a rejoint le coup foireux de ses deux frères.Les champs gardent le climat qui diffère, avec quelque sang identique dans l’origine locale, pour la bordure du terrestre et du maritime, enfin l’accent en rapport avec ce qu’on met dans les verres. Chacune des portes se tient constamment ouverte à l’Autre, quelque soit le temps. De violents orages n’ont pu faire perdre leurs clefs, pas plus que les canicules n’ont pu les faire fondre au bout du long couloir qui les unit. Je passe sur les coupures, plus longues que le plus petit patchwork bariolé de morceaux cousus les uns aux autres. Nous avons voyagé à travers le monde. Moi surtout. A pied, à cheval, surtout en vélo le caillou dans la poche et le sable dans le bocal. Le Cosmos en fait nous a adopté, en tant qu’enfants apatrides de la planète taire. Le ciel et ses grands oiseaux de métal ayant à tout propos déroulé le volant de son tapis. Le cheval est partout. Tu t’y tiens en croupe les deux bras en rênes à ma taille. Inépuisable il ne fatigue pas au premier virage. S’il avait un compteur kilométrique..j’te dis pas, il foutrait sans doute la raclée à tes courses pédestres. Et les petites maisons blanches comme elles aiment le bain de mère. On ne conte leurs enfants qu’à l’encre bleue. Accrochées les unes aux autres à la montagne, elles transpirent de l’étoile quand le soir dans le patio les guitares grimpent aux étages. Plus gitans que nous tu clamses.

La Verite Vous Rendra Libres

Tu es lampe, tu es nuit:

Cette lucarne est pour ton regard,

Cette planche pour ta fatigue,

Ce peu d’eau pour ta soif.

Les murs entiers sont à celui que ta clarté met au monde,

Ô détenue, ô
Mariée!

René Char

 

Pendant ce temps là les nains ont grouillé d’une politique d’autruche à un retour au monarque. On s’est débattus, c’est propre à notre genre qui n’a pas attendu pour se mettre en marche. Ma foi, dans le fond à part le fait qui s’écoute que lui, le roi nouveau, il démérite pas de la France, elle a ce qu’elle mérite. Tu sais plus je vieillis plus ma peinture rafraîchit, je fais plus d’jeun’ m’a-t-on dit. Ce qui savent pas c’est que je tiens accroché à tes seins par ma ventouse buccale. Quand viendra le jour, j’aurai pris assez de quoi t’attendre. Les bois sans soif, t’en a plein autour de chez Toi, c’est pour te tenir au creux que tu t’y réfugies. Ce creux qui n’a jamais trahi notre protection. Je n’ai que du bleu à te dire, du bleu, du bleu et toujours du bleu ma Vie, mon Amour ! Je peins plus par folie que par n’importe quelle raison intéressée, je commence cette nouvelle série comme pour marquer l’année nouvelle dans laquelle je viens d’entrer.

Niala- Loisobleu – 1er Décembre 2017

 

P1050490

La Vie, l’Amour 1 – 2017 – Niala – Acrylique s/Canson marouflé, encadré s/verre 40×50

Bord de mine


tmp_6cc343cef2445aa15c75e2ed665736e0

Bord de mine

En se taillant

Le copeau se tord de rire

Crayons oui

Mais de couleurs

Dessines-moi un mouton

Avec l’haleine de mon ventre

Sans compas pour le sein solaire qui fait la ronde sur la poitrine de ce jour du seigneur Là où les grands oiseaux blancs battent les prochaines moissons, il y a un grenier qui nous attend Ne le laissons pas vide La fête sera un jeu de construire des galipettes pour les enfants.

Une idée qu’elle serait bonne, serait celle à tout faire

Rimons-nous les uns aux autres à dessin

« La sculpture, c’est du dessin dans tous les sens » Antoine Bourdelle

Niala-Loisobleu – 19 Novembre 2017

Le Jardin Retrouvé


IMG_2044

Le Jardin Retrouvé

De tous vents

Terres connues nouvelles semences

A pics défis

Eaux mortes

Sables émouvants

Carreaux des marais

Furie ventre marin

Fantasme mûri dans la ferveur de l’estran

Creux  d’aisselle, glissade du sein qui jongle avec l’autre autour de l’aréole, soucoupe lancée en toupie

La touffe d’un go aimons gardant la crevette accrochée en son varech

Viendra l’amplitude du compas des cuisses en sécante de la spirale des hanches

Alors les fesses se projetteront sans fausse-honte au lointain qui refuse de se taire, tout dans le don de la course qui remue les fragrances des chaleurs animales barattées dans le vaisseau rompu d’amarres qui dénie l’encre flottante

C’est le seoir qui pousse  à la crête, le coq à chanter sans retenues les vérités tues. Moments avalés dans un étouffement, non-dit involontaire, sournoise intention d’ailleurs, jalousie hideuse projetant le détournement du naturel.

Aimer vivre en peignant libre.

Niala-Loisobleu – 16 Novembre 2017

IMG_2041

IMG_2042

IMG_2039

LE JARDIN DE NIALA

9 Rue de la Chaume

16100 BOUTIERS-SAINT-TROJAN (Cognac)

Tél. Mobile : (33) 06.84.19.18.49

http://www.niala-galeries.com

Exposition Permanente

Entrée Libre tous les jours même le Dimanche

Voilà l’atelier les yeux grands ouverts


img_1416

Voilà l’atelier les yeux grands ouverts

 

Derrière les montées de l’harmonica, le fer à cheval balance sur son sabot. A la une des journées pas de gros titre sur le dernier souffle de l’éolienne qui tirait l’eau à la ferme. La marque laissée par les roues, aube d’un sentiment autour des piles du pont. Sans doute restera-t-il un goût d’écrevisse au-delà de l’enfant que je suis. Le caillou qui bat dans ma poche se blottit contre ma cuisse sans que Jupiter la ramène. Quel goût a-t-elle ? Le mystérieux assemblage d’une aisselle qui se serait descendu la colonne jusqu’au mont de Vénus. Mystère olfactif qui retourne sans cesse au premier cri. Les murs de l’atelier tendent le clou pour se faire accrocher, retour d’expo, dans l’atelier le regard des visiteurs a suivi.

Niala-Loisobleu – 7 Novembre 2017

Le long des Quais 7


IMG_1963

Le long des Quais 7

J’ai la boîte à l’être comme un culbuto depuis ce matin. Sans doute cela expliquera-t-il aux plus sceptiques, pourquoi j’arrête pas d’entendre ma vache rire en plongeant dans la mer. Un peu lent à s’y mettre, le soleil d’automne après avoir balayé devant sa porte, a sorti ses plus belles feuilles pour que j’écrive. Lettre d’amour, noblesse oblige, c’est mieux que le bilan d’une route pour mourir, ou d’un envol qui crash sur sa tombe à venir. Comme si Boris me souriait, je sors guilleret. Du Tabou dans le cornet, rien à voir avec la retenue main sur les yeux. Devant où je regarde, il y a quelque chose d’aile qui balance. J’embrasse  cette nouvelle journée d’exposition. De quoi nourrir ma bonne humeur.Ma Muse au premier rang. Je vous vois de partout venus. Tant de pays défilent. Les premières galeries avec mon père. Montparnasse. Un autre monde. Paname, Grand-Palais, que de grands salons ……

Niala-Loisobleu – 24 Octobre 2017

Le long des Quais 5


IMG_1951

Le long des Quais 5

 

En 1980, j’ai rencontré Francis Hardy, alors Député-Maire de Cognac pour lui proposer de m’occuper d’animation culturelle dans sa ville. De son accueil plus que chaleureux sont nés deux lieux d’animation. La Salamandre (Palais des Congrès), pour les manifestations d’envergure et le Couvent des Récollets pour les expositions personnelles.

Au terme de 53 ans de carrière artistique

je vais ouvrir demain ma dernière expo

dans cette salle du Prieuré des Récollets

IMG_0698

Alain DENEFLE dit NIALA

Artiste-Peintre et Poète

Né à Chelles (77) le 24 Novembre 1933

Fils de Louis-Michel DENEFLE, Peintre et Sculpteur

Ecoles Beaux-Arts et Estienne Paris

Sociétaire : Surindépendants, Violet, Indépendants, Artistes Français, Automne, etc…

Vit et travaille à Paris jusqu’en 1970

1ere Expo Paris 1954

Installé à Cognac depuis 1979

Médaille d’Or et d’Argent : Fédération Nationale des Beaux-Arts, Société des Artistes Français, C.B.A.P.C.,

et Villes de Strasbourg, Caen, Marseille, Avignon, Nantes, Cognac, etc…

Président du Cercle des Beaux-Arts Poitou-Charentes

Président-Fondateur du Salon des Vendanges de Cognac

Président-Fondateur de l’Atelier du Duodénaire

(Cours Adultes et Enfants)

Membre : Maison des Artistes, A.D.A.G.P., C.T.I., S.N.A.P., S.A.D.A.P.P.

Œuvres dans collections d’Etat, Publiques et Privées en France et aux Etats-Unis, Canada, Mexique, Angleterre, Hollande, Belgique, Allemagne, Norvège, Danemark, Suède, Espagne, Italie, Maroc, Japon, Indonésie, (Bali, Java), Asie du Sud-Est (Birmanie, Viet-Nam, Thaïlande), Inde, etc..

Dans la peinture figurative moderne, Niala est classé dans la tendance :

PEINTRES PRIMITIFS MODERNES

RECOLLETS 2017 AFFICHE