ENVOL MATINAL


104311458_o

ENVOL MATINAL

 

Au matin d’une gueule de bois

la ville traîne en des bris de bouteilles

tu sais je suis passé du pied du lit

par le jardin dans la fenêtre

tu n’étais sur aucun piédestal

de voir autant de vie en des seins

m’a fait rentrer directement dans la boîte à couleurs

 

Niala-Loisobleu – 22/06/19

 

EXIT


Paul-Delvaux-Chrysis-

 

EXIT

 

Du tableau figé sort ce vouloir qui suspend l’extinction

L’oeil se fait doubler avant la ligne droite par le sens du sujet

Que les hennissements cognant aux bas-flancs répercutent à mots couverts

 

Des herbes la tige libère un suin d’haleine remuée

On distingue sur la façade ravalée les sens en fusion de l’assemblage

Alors que l’alambic du coup de chauffe ouvre à deux vantaux, le sens du toucher revient au regard allumé sortant  de la chandelle.

 

Niala-Loisobleu – 21/06/19

ILS DEPLOIENT DANS L’OMBRE DE LEUR LUMIERE


1943_Paul-Delvaux_Le-musée-Spitzner

 

ILS DEPLOIENT DANS L’OMBRE DE LEUR LUMIERE

 

Dans une clarté mesurée

se diaphragme le tracé à suivre

vrais cils de reconnaissance décodés

les globes reposent la canne blanche au rayon luminaires

déployés sur le taire au plus profond de sa fente transe posée

d’obscurs souteneurs de métempsychose déiste laissés en panne sèche

 

Niala-Loisobleu – 21 Juin 2019

PHOTOPHOBIE


176596

PHOTOPHOBIE

 

Aux extrémités de la vue les bords se confondent

le corps en quittant la mire perd toute mesure estimative

qu’est-ce qui cache la clarté

le feu dans le nuage rayonne  façon laser

la route sort de la chaussée

un raccourci se précipite tout droit

alors que les aiguilles qui tiennent les paupières rouillent dans les larmes

un mur qui se rapproche prend toute la place

 

Niala-Loisobleu – 21/0619

 

 

ANGELUS


images

 

ANGELUS

 

Dans ses yeux de femme-saule

j’ai noué mes rivières

alors j’ai osier y tresser les corbeilles à nénés, le saut des grenouilles, l’écrevisse du cri quand le moulin pince Narcisse en flagrant-délit. Nous sommes passés de l’autre côté  de la serrure. Un train en gare.

Sur la berge un tissu traînait l’écume du cheval.

 

Niala-Loisobleu – 20 Juin 2019

 

 

REQUIEM


the-joy-of-life-1937

 

REQUIEM

 

J’avais dit la pierre

en ne développant pas suffisamment l’herbe

erreur fatale

un soir qu’ayant emporté le plafond de l’Opéra au jardin

elle m’a Verdi le pantalon

je t’avais dit

le printemps s’achève, c’est un fait

mais c’est pas parce l’été arrive qui faut pu être, m’as-tu répondu

mais pas d’souci

as-tu ajouté

l’herbe tâche pas sur la peau

montre-moi comme tu vis Chagall la première fois…

 

Niala-Loisobleu – 20 Juin 2019