VOEUX FRAIS ET VOEUX CASSES C’EST COMBIEN ?


6818d16860d1d28e0dd9961614f6a2e2

VOEUX FRAIS ET VOEUX CASSES

C’EST COMBIEN ?

La nuit serre cet endroit perdu contre sa poitrine. Le train s’est arrêté en rase campagne. A la faible lueur d’une absence de fanal il s’avoue être dans l’impossible de situer la position et encore moins de dire où ça mène.

La locomotive immobilisée a du mal a respirer, son souffle est syncopé. Par ses naseaux des jets fumeux ont la voix d’un vieux cheminots tirant une route sans but.

L’impression s’est faite plus forte. Le Président m’a convaincu qu’il était plus facile en matière de voeux de botter en touche en reportant la responsabilité du néant sur son Premier Ministre. En somme, mis à part un gavage de citations justes propres à faire de l’auto-satisfaction, il avait rie n à dire qui puisse assurer une énergie véritable.

J’ai jamais aimé les voeux dès le premier jour, j’étais un petit de la communale, on nous faisais apprendre par coeur des promesses qu’on tiendrait pas, pour la Fête des Mères. Je ferais la vaisselle, je ferais les courses, apprendrai mes leçons, me laverai les dents après avoir sorti la poubelle et fait mon lit sans avoir laissé le linge sale où il tombait puis nettoierai les chaussures de la famille quand j’aurai fini de dégermer les 100 kg de patates dans la cave, je serai plus enclin à rêver pour enfin devenir un homme, en jetant ma boîte de crayons de couleur…

Alors aujourd’hui je me dis ferme l’atelier, ferme le jardin, ferme la carte du tarot, ferme la serinette, et ouvre la cage pour te barrer avec l’oiseau le temps que ce foutu jour de mensonges passe et te fasse pas devenir menteur. Les coutumes qui servent qu’à suivre comme un mouton me gèlent les pieds

En ce sens, le surréalisme de Soupault est bien plus proche de celui d’Antonin Artaud que de celui de Breton : être différent, être en devenir, telles sont les bases du théâtre du moi chez Artaud. Et chez Soupault, écoutons, tel Orphée s’adressant à Eurydice, la leçon de

« Ne retournez pas la tête »

Étends les bras
et devant toi regarde
et seulement devant toi
[…]
N’attends plus
ne regrette plus
Car si une fois une seule fois
tu tournais la tête
tu perdrais en ouvrant les mains
ce trésor qui est une seconde
une unique seconde
de ce temps notre temps.

Niala-Loisobleu – 1er Janvier 2020