PATRICK WATSON – LOST WITH YOU



PATRICK WATSON – LOST WITH YOU

The lovers were playing in the yard
Giving goosebumps to all the Sunday summer trees
Our hands were eternal in the wings
Moving so softly, nobody can see
Against your morning skin
Well, it’s shy like two young lovers walking by
There’s a soft strange kind of art
Giving company to all the lonely heart

There’s a hundred cigarettes on the ground
And our clothes are still hanging around
And it’s nice to be ugly in each other’s arms
So we can grow over all the things we were before

Les amoureux jouaient dans la cour
Ils donnaient la chair de poule à tous les arbres d’été du dimanche
Nos mains étaient éternellement en l’air
Bougeant si doucement, personne ne peut voir
Contre ta peau du matin
Eh bien, c’est timide, comme deux jeunes amoureux qui passent
Il y a un genre d’art, étrange et doux
Qui tient compagnie à tous les cœurs solitaires

Il y a cent cigarettes par terre
Et nos vêtements traînent toujours
Et c’est bien d’être moche dans les bras de l’un et l’autre
Pour que nous puissions dépasser toute ce que nous étions avant