DES YEUX DANS LES PAGES


856469

 

DES YEUX DANS LES PAGES

 

Au bord d’une idée qui se développe, la dame arrête la marche de ses pieds pour leur faire atteindre l’immensité du croisement de pensées

Transportée par la lecture elle laisse aux oisifs le bavardage stérile de supermarché et la course au clic ordinateur sur la case « j’aime » ce que j’ignore de quoi il s’agit

Le banc environné d’arbres rassemble les oiseaux sans besoin de leur jeter des miettes

Il est l’aéronef, le grand écart, le pont

La vie s’y alimente en banquet

 

Les peaux dans leurs différences ont cette couleur compatible de l’échange spirituel et non ce comportement agaçant de mouches qui se posent précipitamment, toujours les mêmes, à horaire constant, comme des colons venus voir si leurs esclaves rapportent. Toi qui like à m’agacer, abstiens-toi ça me plairait bien

Elle est belle cette femme mûre, plus riche qu’une poupée à la mode pas de chez moi

 

Niala-Loisobleu – 10 Juin 2020