MON CHEVAL AILE


MON CHEVAL AILE

J’ai dormi, des pâturages blancs dans les bras

mettant la distance entre les barrières qui me les rabattent

en posant leur indifférence comme une décharge sauvage

Aux mesures qui nous guettent mon cheval montre comme il en a

haras

comme un vrai scout bi doux, prêt à sauter…

Niala-Loisobleu – 25 Janvier 2021

La Corrida et la mort – Federico Garcia Lorca


La Corrida et la mort – Federico Garcia Lorca

A cinq heures du soir.
Il était juste cinq heures du soir.
Un enfant apporta le blanc linceul
à cinq heures du soir.
Le panier de chaux déjà prêt
à cinq heures du soir.
Et le reste n’était que mort, rien que mort
à cinq heures du soir.

Le vent chassa la charpie
à cinq heures du soir.
Et l’oxyde sema cristal et nickel
à cinq heures du soir.
Déjà luttent la colombe et le léopard
à cinq heures du soir.
Et la cuisse avec la corne désolée
à cinq heures du soir.
Le glas commença à sonner
à cinq heures du soir.
Les cloches d’arsenic et la fumée
à cinq heures du soir.
Dans les recoins, des groupes de silence
à cinq heures du soir.
Et le taureau seul, le coeur offert!
A cinq heures du soir.
Quand vint la sueur de neige
à cinq heures du soir,
quand l’arène se couvrit d’iode
à cinq heures du soir,
la mort déposa ses oeufs dans la blessure
à cinq heures du soir.
A cinq heures du soir.
Juste à cinq heures du soir.

Un cercueil à roues pour couche
à cinq heures du soir.
Flûtes et ossements sonnent à ses oreilles
à cinq heures du soir.
Déjà le taureau mugissait contre son front
à cinq heures du soir.
La chambre s’irisait d’agonie
à cinq heures du soir.
Déjà au loin s’approche la gangrène
à cinq heures du soir.
Trompe d’iris sur l’aine qui verdit
à cinq heures du soir.
Les plaies brûlaient comme des soleils
à cinq heures du soir,
et la foule brisait les fenêtres
à cinq heures du soir.
A cinq heures du soir.
Aïe, quelles terribles cinq heures du soir !
Il était cinq heures à toutes les horloges.
Il était cinq heures à l’ombre du soir !

Cette image m’amène une réponse à la question que je me pose et que je retiendrais sur cette absence de commentaires où le like prend la place de ressenti exprimé

Neutralité où l’approuvé est au coude à coude du refusé

ON NE PEUT SAVOIR

L’illustration montre le taureau à demi-sauvage qui fait face au chat félin domestiqué (toréador ?)

Une expression graphique dans l’esprit du grand Tàpies porte-voix de l’informalisme de l’art espagnol actuel mis bord à bord au poète dramaturge Lorca, l’andalou et le catalan dans l’arène, séparés des hurlements d’une BB ignorante du symbole de la corrida

La peur et l’envie que font les expressions fortes me paraît plus exacte que la peur du sang. Il suffit pour cela de retenir l’effusion hémorragique journalière de la télévision pour savoir que le public en raffole

Niala-Loisobleu – 24 Janvier 2021



La cogida y la muerte A mi querida amiga Encarnación López Júlvez

A las cinco de la tarde.
Eran las cinco en punto de la tarde.
Un niño trajo la blanca sábana
a las cinco de la tarde.
Una espuerta de cal ya prevenida
a las cinco de la tarde.
Lo demás era muerte y sólo muerte
a las cinco de la tarde.

El viento se llevó los algodones
a las cinco de la tarde.
Y el óxido sembró cristal y níquel
a las cinco de la tarde.
Ya luchan la paloma y el leopardo
a las cinco de la tarde.
Y un muslo con un asta desolada
a las cinco de la tarde.
Comenzaron los sones del bordón
a las cinco de la tarde.
Las campanas de arsénico y el humo
a las cinco de la tarde.
En las esquinas grupos de silencio
a las cinco de la tarde.
¡Y el toro solo corazón arriba!
a las cinco de la tarde.
Cuando el sudor de nieve fué llegando
a las cinco de la tarde,
cuando la plaza se cubrió de yodo
a las cinco de la tarde,
la muerte puso huevos en la herida
a las cinco de la tarde.
A las cinco de la tarde.
A las cinco en punto de la tarde.

Un ataúd con ruedas es la cama
a las cinco de la tarde.
Huesos y flautas suenan en su oído
a las cinco de la tarde.
El toro ya mugía por su frente
a las cinco de la tarde.
El cuarto se irisaba de agonía
a las cinco de la tarde.
A lo lejos ya viene la gangrena
a las cinco de la tarde.
Trompa de lirio por las verdes ingles
a las cinco de la tarde.
Las heridas quemaban como soles
a la cinco de la tarde,
y el gentío rompía las ventanas
a la cinco de la tarde.
A las cinco de la tarde.
¡ Ay qué terribles cinco de la tarde !
¡ Eran las cinco en todos los relojes!
¡ Eran las cinco en sombra de la tarde !

L’EPOQUE 2021/3 – ECHO DE GESTE EN GESTE


Voici le N°3 de la nouvelle EPOQUE 2021 en collaboration avec BARBARA AUZOU : « Echo de geste en geste » Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

L’Epoque 2021/3 – « Echo de geste en geste »- Niala – Acrylique s/toile 61×50

ECHO DE GESTE EN GESTE

Comme moi tu as vu l’absence de l’homme en ce matin

tombé dans la fulgurance de ses marécages et avec elle

combien d’oiseaux en cage absents du caillou ponctuel

qu’on roule depuis les toits

les fenêtres blessées à bleu ont levé tant de lampes de douceur

jusqu’à l’état de lumière

parente sans ombre si tu es là pour contredire

si tu es celle qui tremble à chacun des rayons de la roue

quand haut et bas vont ensemble en plein coeur

reste aujourd’hui comme hier fraîcheur 

de fruits et de cerfeuil dans l’arrière-cour

et l’offrande s’en tiendra à l’écho

de geste en geste

Barbara Auzou.

CO VIDE 21


CO VIDE 21

Tombant le masque en bout de gondole

d’un geste clair

elle me dit :

« Les charlots mé puisent insatisfaite en me refilant la mouche du sommeil de la bonne parole à l’ajout

il me faut du n’air de voeux « 

Avec les morceaux de sa robe j’ai remis la horde dans la steppe et dressé la yourte pour les curies

Non d’un moine bure-moi et tartine de peint frais

Niala-Loisobleu – 24 Janvier 2021

BI-LENT DE MAIN TENANT PAS LE GUIDON


BI-LENT DE MAIN TENANT PAS LE GUIDON

Manque une roue aux transports journaliers

même plus assez de vélos à deux roues pour répondre à la mode, quoi que la mode c’est plus le vélo mais le manque

De clarté

de vérité

de confiance

de traiter le problème par le bon bout

En matière de vaccination on guérit difficilement avec une inscription faute d’être sûr de pouvoir vacciner

Ce festival du cirque au lieu d’en rire on peut en mourir tristement

Les soignants sont plus touchés que les autres qui vont et viennent sans qu’on sache qui est quoi

A part ce grandissime marché où le fric établit ses règles sans faillir c’est la foire d’empoigne dans laquelle les pronostics de soins de guérison sont incompatibles avec les moyens

Alors un système menteur pour les cons va finement mettre en application des moyens de réduire l’effet domino en dissimulant les informations de traçage

La bête court de plus en plus vite et circule plus à son aise qu’on prétend

Non seulement faut retrouver la roue manquante mais certainement remettre les petites pour pas tomber.

Niala-Loisobleu – 23 Janvier 2021

CRAIE DE TROTTOIR


CRAIE DE TROTTOIR

Le jour débute

soleil dans la flaque de la prochaine pluie

J’écris sur la chaleur du sol

dans le coeur du mur

nos initiales

Un bateau traîne le saut à la corde de l’enfant

sans le laisser attaché autrement qu’au secret du jardin

Par le passage du fleuve ouvert les touffes d’iris déplacent le chant des grenouilles

du glissement des lentilles à l’héliport des feuilles de nénuphars

Je balade le landau où la boîte de cubes construit.

Niala-Loisobleu – 23 Janvier 2021