Viens je t’emmène – France Gall


 Viens je t’emmène – France Gall

Toi qui as posé les yeux sur moi
Toi qui me parle pour que j’ai moins froid
Je te donnes tout ce que j’ai à moi
La clé d’un monde qui n’existe pas

Viens, je t’emmène
Où les étoiles retrouvent la lune en secret
Viens, je t’emmène
Où le soleil, le soir, va se reposer
J’ai tell’ment fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivée

Viens, je t’emmène
Où les rivières vont boire et vont se cacher
Viens, je t’emmène
Où les nuages tristes vont s’amuser
J’ai tell’ment fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivée
Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî
Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail

Viens, je t’emmène
Derrière le miroir de l’autre côté
Viens, je t’emmène
Au pays du vent au pays des fées
J’ai tell’ment fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivée

Viens, je t’emmène
Viens, je t’emmène

J’ai tellement fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivé
Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî
Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail

Viens, je t’emmène
Où l’illusion devient réalité
Viens, je t’emmène
Derrière le miroir de l’autre côté

J’ai tellement fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivé
Viens, je t’emmène
Viens, je t’emmène
J’ai tellement fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivé
Viens, je t’emmène
Je t’emmène
Hou, viens, je t’emmène
Je t’emmène
J’ai tellement fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivé
Viens, je t’emmène
Je t’emmène
Viens, je t’emmène
J’ai tellement fermé les yeux
J’ai tell’ment rêvé
Que j’y suis arrivé
Viens, je t’emmène