SOLEIL DE MES NUITS


SOLEIL DE MES NUITS

A l’approche du dernier sillon

le disque respire la glycine

la voie du son Maître

par le pavillon sort

et le chien assis

m’ouvre sur tes TOI.

Niala-Loisobleu – 17 Novembre 2020

Marie-Jo Thério – Le chant d’Hélium

Je pense à où je veux aller
Et à où j’ai déjà été
Le lien commun de ces idées
C’est que nulle part je ne veux rester

Dunes de sable et murs de pierre
Ne retiendront guère
La goutte d’eau qui veut tomber
Pour se jeter dans la mer

Le plus grand qui m’a dit
Petit, petit, peux-tu comprendre
À pas de fourmi, tu verras bien
Jamais rien ne sera trop loin

Dunes de sable et murs de pierre
Ne retiendront guère
La goutte d’eau qui veut tomber
Pour se jeter dans la mer, dans la mer

Hey hey hey…

Souffle, frère, souffle le vent
De ton air, tu me libères
Brûle, père, brûle mon corps
De ton feu, je me sens fort
Terre-mère, protège-moi
Je suis la preuve de votre foi

Et quand le temps paraîtra long
Le moment d’un éclair
Sans qu’le puits touche à son fond
Le fruit de ma prière

Oh, sable, pierre de verre
Toi qui guides mes pas
Je suis perdu dans le désert
Je ne reviendrai pas

Souffle, le souffle, souffle le vent
De ton air, tu me libères
Brûle, père, brûle mon corps
De ton feu, je me sens fort
Terre-mère, protège-moi
Je suis la preuve de votre foi