L’EPOQUE 2019/41 – « LES VILLAGES BLANCS I »


 

L’EPOQUE 2019/41 – « LES VILLAGES BLANCS I »

 

Voici « LES VILLAGES BLANCS I » le quarante-et-unième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like.

les villages blancs 1

L’EPOQUE 2019/41

« LES VILLAGES BLANCS I »
Niala
Acrylique s/toile 55×46

Je n’ai jamais rien conçu d’aussi sage

et ce sera pour la chaux

la chaleur et le sang

mes doigts sur la blessure

de ton coeur et le corps

trouvera sa fin qui est une ouverture

encore.Dans cette source pure

je ferai de ton visage un patio

sobre et tremblant courbant

ses palmiers joyeux comme des abeilles

sur l’ombre des femmes qui butinaient

à mon oreille le désir et l’idée que l’on s’en fait

comme sur les fruits ronds inclinés

 mollement aux murs sans odeur de mon village.

 

 Tel un pourpre cyprès j’aimerais

après ce long silence sans écho te toucher

de l’exception d’un Nous. Sous les poivriers vermeils

jaune est l’été

Et je n’ai jamais rien conçu d’aussi fou.

 

 

 

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/40 – « LES JARDINS INTÉRIEURS III »


L’EPOQUE 2019/40 – « LES JARDINS INTÉRIEURS III »

 

voici « LES JARDINS INTERIEURS III » le quarantième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like.

les jardins interieurs 3

L’EPOQUE 2019/40

« LES JARDINS INTERIEURS 3 »
Niala
Acrylique s/toile 55×46

N’aie pas peur. Ecoute

Ce tremblement du temps

Aux arbres inclinés

Colporteurs et artisans

De la caresse lente

Et du geste vif qui a suscité

La route. Une magie

S’est emparée de nos corps.

Le monde est rond et ravi.

Reste mon équateur.

Je dresserai des paravents

De folles cerises et une pensée

Qui se pense devant

Ton âme indivise et chérie.

On va congédier les vestes et les jupons

Le verbe est heureux et à l’heure.

 

Sur la bonne pente

L’Art est de saison.

 

 

 

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/39 – « LES JARDINS INTÉRIEURS II »


L’EPOQUE 2019/39 – « LES JARDINS INTÉRIEURS II »

 

Voici « LES JARDINS INTERIEURS II » le trente-neuvième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like.

les jardins interieurs 2

L’EPOQUE 2019/39
« LES JARDINS INTERIEURS 2 »
NIALA
Acrylique s/.toile 61×46

 

Il est pour nous c’est merveilleux

Ce dernier abri pour le corps.Il prolonge le pouls

Et le soir de nos navires rentre au port

Par la rue lente d’un blanc village.

Il faut dire que nous n’étions pas venus les mains vides.

J’avais posé sur ta poitrine le poing bleu

De tous les nuages.

Sur l’ombre satisfaite et livide qui faisait suite à nos soleils

Tu étendais notre linge intime.

Ô la bonne idée d’avoir laissé  pousser nos yeux

Sur la treille assidue et l’innocence du rameau!

Admirablement vaines les pierres au soir se teintent d’orange.

Rentrons, il se fait tard.

Nous avons noué assez de fagots de ce peu de mots

Qui fait l’énigme première

Et demain est voué à l’esquisse.

Il se peut qu’au calice du matin la liberté nous venge.

Viens,

 

Nous avons une grande affaire à ne pas décevoir.

 

 

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/38 – « LES JARDINS INTÉRIEURS I »


Voici « LES JARDINS INTERIEURS I » le trente-huitième de cette nouvelle Epoque 2019 avec BARBARA AUZOU.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like

les jardins interieurs 1

L’EPOQUE 2019/38

« LES JARDINS INTERIEURS 1 »
Niala
Acrylique s/toile 61×46

C’est une approbation très légère

Une indéfectible liaison

Une membrane douce et singulière

Qui fait de nous les permanents

D’un patio très gai s’ouvrant

Aux trilles des oiseaux

Et à l’usage raisonné des saisons

 

Les cieux y tournent de concert

Comme sur un noyau de flottaison

Cherchant le sel de la récompense

L’eau sans terme à la fente des paupières

Devant les fenêtres grimpent les feuilles

Arrivées avec l’été et un vin sans pareil

À fouetter nos tempes jusqu’au sang

Sur les longues tables du temps

 

Plus rien n’est à craindre

Au seuil dort la louve dans l’œil

Du grand chien qui sourit à tout ce qui veut poindre

En mâchant très doucement nos graminées

 

 

 

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/37 – « LA RACINE DES PIERRES »


L’EPOQUE 2019/37 – « LA RACINE DES PIERRES »

 

Voici « LA RACINE DES PIERRES » le trente-septième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like. 

La racine des pierres

L’EPOQUE 2019/37

« LA RACINE DES PIERRES »
NIALA
Acrylique s/toile 61×50

Je t’aime comme on habite une maison

Bâtie sur le recul du sens

Avec les muscles avec les tendons

Et ce regard meublé au bois du silence

Qui s’invite dans la pensée nouée de l’intervalle

 

Je ne t’aime pas contre le monde

-On n’aime jamais contre le monde

 C’est dans son autre lenteur que je t’installe

à l’étoffe d’une émotion qui met le sein sur le coeur

Et la douceur dans les frondaisons

Qui te devinent

Et qui te touchent

 

Nous avons assez de soleil dans le sang

Pour assurer la course des racines

Caresser la peau des yeux à l’angle

De la complémentarité

Et puis le duvet des saisons

Allons graver l’instant dans la pierre

Et la pierre dans le temps

Que cette immédiate éternité à nos bouches

Idéales

Abattent les cloisons 

et l’excuse de l’érosion

 

 

 

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/36 – « Rose Campagne »


L’EPOQUE 2019/36 – « Rose Campagne »

 

Voici « Rose Campagne » le trente-sixième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like.

rose campagne

L’EPOQUE 2019/36 – « ROSE CAMPAGNE »

Niala
Acrylique s/toile 46×38

 

À la fenêtre d’un seul désir

Nous avons roulé notre rosée d’ennui

Dans le répit d’une intimité

Accrue

Et je suis devenue rose

Fendue d’un brun particulier

À ta bouche le seul sourire

Sur lequel le printemps encore délibère

A pris la courbe de l’ébloui

Qu’élide toujours l’ordinaire

On a porté un air de congé sur les choses

Avec ce qu’il faut désormais de ciel

et de soleils lancés à sa poursuite

Pour que le pétale s’invite

Sous nos mains confirmant

L’espace

Et puis l’amour

 

 

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/35 – « Le Miroir Avance »


Voici « Le Miroir Avance » le trente-cinquième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos like.

 

P1050906

 

L’ÉPOQUE 2019/35

« LE MIROIR AVANCE »
NIALA  
Acrylique sur toile 70×70

 

Quand le soir patiente sur le seuil

Couché fidèlement comme un grand chien

Et que le pouls de la nuit s’effeuille

Dans la couleur extrême du cheveu

Nul ne voit les enfants tremblants

Qui contemplent dans leurs yeux

Précis l’édifice en feu et la permanence du féminin

En toute chose

Ils montent et partagent en secret avec l’espoir délinquant

Chaque rose

Et ils écartent l’obscur du bout de leurs doigts blancs

Blessés blessants touchants touchés soutenant

L’épreuve terrible et douce de la beauté

Ils prodiguent leurs soins à la liane brûlée des hanches

Écument la lave qui emplit les bassins

Et quand vient le matin qui penche sur ses promesses vermeilles

Que le sein dans son miroir avancé

A effectué sa chute superbe hors du temps

Ils allaitent doucement la fauvette de pain blanc

Sous d’insensés silos de soleils

 

Barbara Auzou.