L’EPOQUE 2019/ 23: « LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »


Voici  le vingt-troisième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

23
L’EPOQUE 2019/ 23
>
« LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »
Niala
Acrylique s/toile 35×27
Encadré 300,00 €

 

L’aube a déchiré le rideau rouge de ses fuseaux

Avec la complicité des arbres les oiseaux

Sont partis à l’attaque du blanc pour le havre et pour la robe

Pour signer au marbre l’être-ensemble de l’oeuvre

Rendre au destin le soleil de ton ventre

Et la fontaine de tes seins à ses arpèges

 

 

Mordue par la vastitude de ses errances

La beauté s’endort dans un sourire

À la clairière de nos gestes et sa constance

À poser sa tête sur nos genoux 

Là où l’on caresse le cheveu à sa naissance

Déroule la tendre preuve le pari fou

De cet amour sylvestre adulte et vierge

Dont elle est à la fois l’image et le désir

 

 

Barbara Auzou

 

L’EPOQUE 2019/22: LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER.


L’EPOQUE 2019/22: LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER

 

Voici  le vingt- deuxième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

P1050848

L’EPOQUE 2019/ 22
« LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »
Niala
Acrylique s/toile 46×38
Encadré 500,00 €

 

Écoute

Depuis le coquillage doux des ans

La feuille d’or du masque retomber

Sur les coloquintes trébuchants

De nos plages préférées

Elle est la perpétuelle résurgence

Des sources sur le vert paradis de l’enfance

 

Vois

Comme la peau toujours à l’anse

Reste aisée aux mêmes endroits

Encore creusée par le reflux de l’apaisement

Imprégnée du sel constant des chambres nues.

 

On a rendu les roseaux et les joncs aux îles émues

Élevé patiemment à nos veines fébriles

Les petits chiens fous de ta poitrine

Offerts ronds aux canines fraîches

De nos étés et pour longtemps

 

 

 

Barbara Auzou.

 

L’Epoque 2019/ 21: LA MER.


L’Epoque 2019/ 21: LA MER

 

Voici « « La Mer » » vingt- et- unième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

P1050845

L’EPOQUE 2019/21

« LA  MER »
Niala
Acrylique s/toile 65×54
Encadré : 850,00 €

 

Lauriers roses et pins parasols

L’île ici partout On se presse

Au pouls de la beauté donnée

Et l’on ose faire ce qu’enfant on avait juré

Dans l’haleine chaude des eaux

Rêves de papier naviguant

Dans les caniveaux et les rigoles

Essentiels vaisseaux pour tenir nos promesses

Sur l’accore amariner le bleu en nous

Abîmé par l’excès ou par l’absence

Nue sur le ponton toi et l’anse

Du panier  Les poissons volants

De nos vœux branchés sur la barre d’écoute

Et le lien du mot aux choses

Que nous apprenons sur l’oursin

De l’inconnu

 

 

 

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/20 – « LA VILLE »


L’EPOQUE 2019/20 – « LA VILLE »

 

Voici « « La Ville » » vingtième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos « likes ».

P1050842

L’EPOQUE 2019/20

« LA VILLE »
Niala
Acrylique s/toile 65×54
Encadré : 850,00 €

Dans le matin des grandes villes

Mon amour la peau des mains

Promène l’anse du chagrin à bout de bras.

Le long du grand boulevard volubile

Qui surplombe la tranchée j’observe le gazon bête

De nos âmes germinées et l’arbre grandi en une seule nuit se reflète

Dans les yeux des passants et sur le cours de leur vie.

J’entends mon amour le ressac de leur esprit

Dans l’épaisse muqueuse de leur absence.

Des parcs joyeux comme de vastes prairies

Caressent la morosité morveuse de l’enfance

Comme ils caresseraient la proximité d’un bois.

De cet amalgame froissé sous un ciel bas pourtant

La vie s’accroche au sourire clair du chaland

Et le marchand de son manteau extirpe une main preste.

Alors partout la petite musique devient geste.

La roue trimbale la charrette de mots à la volée

Et le goût du pain engendre des lendemains

Qui repoussent plus loin l’exiguïté de soi.

 

 

Au vélo d’un instant doré

Adossé à l’étale

Je t’aperçois.

 

 

 

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/19 – « LA MAISON INTERIEURE »


L’EPOQUE 2019/19 – « LA MAISON INTERIEURE »

Voici « « La Maison Intérieure» » dix-neuvième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

L’EPOQUE 2019/19

« LA MAISON INTERIEURE »
Niala
Acrylique s/toile 46×38
Encadré: 500,00 €
LA MAISON INTERIEURE

On le savait

Il nous faudrait prendre corps

Dans la fureur en jachère

De tout ce qui nous est interdit

Pour bâtir singulière la maison intérieure.

Alors nous remettions le couvert

Sur l’assiette immobile et familière

Qui nous offrait la face limpide de l’eau

En plein jour.

De hauts murs de sang protégeraient l’enclos

Suspendu aux hanches pleines du soleil

Comme à l’amour.

Le papillon ajourné de l’apaisement remettrait tout à l’heure

Un peu de ciel sur ses ailes et viendrait

Boire l’orage des mains dans le va-et-vient 

D’un instant qui nous laisserait passionnément démunis

 

 Et plus loin encore dans l’âme du fruit.

 

Barbara Auzou.

L’EPOQUE 2019/17 ET 18 – « LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »


L’EPOQUE 2019/17 ET 18 – « LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »

 

Voici « « LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER » » dix-septième et dix-huitième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

L’EPOQUE 2019/18
« LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »
Niala
Acrylique s/toile 46×38
Encadré: 500,00 €

L’EPOQUE 2019/17 ET 18 – « LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »

 

Prends ma main avec cette grâce discrète 

A faire chanter ensemble tous les merles

Et nous serons chez nous partout

Frémissants dans les feuilles extrêmes

Délivrées des filets du monde.

Nous ramènerons les vagues de sable 

Jusqu’à l’ultime cercle de nos mains

Là où l’on garde l’eau pour la soif.

L’encre baisse là où la mer monte

Et l’on voit écrits sur le dernier coquillage

Le sel sensible de tous les mots,

La sagesse et l’audace de la pierre fidèle.

J’accrocherai à ta bouche mordue des poignées de perles

Et à ton cou des colliers de cadastres 

Où tinteront pour des enfants bleus à venir

Nos rires couronnés de citrons.

Barbara Auzou

L’EPOQUE 2019/19

« LES CAMPAGNES ET LES BORDS DE MER »
Niala
Acrylique s/toile 46×38
Encadré: 500,00 €

L’EPOQUE 2019/16 – « TERRE ET MER »


L’EPOQUE 2019/16 – « TERRE ET MER »

 

Voici « « Terre et Mer » » , seizième de cette nouvelle Epoque 2019 avec Barbara Auzou.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires.

L’EPOQUE 2019/16
« TERRE ET MER »
Niala
Acrylique s/toile 61×50
Encadré 750,00 €

L’EPOQUE 2019/16 – « TERRE ET MER »

Plus éblouis encore par ce vert qui boit l’or

Sans jamais rien céder de nous

Qui ne soit passé par l’origine

C’est d’abord ému qu’on devine

A la douce violence du lieu

Comme il faudra tenir tête à l’excès de jour

Et à l’amour en amont de sa course.

Nous avons secrètement forcé des rivages invisibles

Et mordu les nuages jusqu’au sang de leur fureur.

Mon enfant Ma sœur

Nous prenons langue solennellement

Dans l’extase brutale que le vent noueux engrange

Entre terre et mer.

Les ciels brouillés cher à Baudelaire

Questionnent la couleur incantatoire

Et le bonheur du recommencement qui se pare

D’une illusoire langueur d’où renaît entière

La merveilleuse l’absolue entreprise d’édifier.

 

 

Barbara Auzou