ENTRE TIEN EMOI 130


ENTRE TIEN EMOI 130

Les rins moulus, celui-ci, le 130, force l’inertie d’une vaste embrouille

Arrivés au 9 de Janvier les oreilles rebattues des états de la covid en mutation – preuve de non-renoncement et loin d’avoir notre lassitude – la course au pognon sort les labos des terriers de la seule chose qui compte : le commerce

Entre un roi désormais muté en visite des cimetières que lui inspirerait une prochaine défaite, le peu d’intérêt suscité par le dernier à portée de crachat de chez moi, ne parvient pas à me faire home de joie

J’ai peint mon premier de L’EPOQUE 2021 SUR LES MOTS DE BARBARA AUZOU avec un désir de vivre plus loin que l’incertain tenu en magasin. Cette intensité du renard des neiges qui trouve mieux à courir quand tout meurt alentour et passe les glaces de l’indifférence haut-la-main

Pour le premier, inverser le sens de notre manière de faire, montre un symbole fort en peignant après et non avant les mots

A deux mains dit-il

Et non résignons-nous .

Quand nous mourrons Ma, on nous oubliera, mais nous à ce moment-là, NOUS on sera l’un dans l’autre à jamais

Niala-Loisobleu – 9 Janvier 2021

LES CHEVAUX DE LA CHAUME


LES CHEVAUX DE LA CHAUME

L’enfant qui les mène

ébouriffe les frimas en un lion soleil-roi étirant leurs crinières

pour ricocher au gué de la Tardoire

afin qu’ils soulèvent le barrage du moulin pour mâcher le papier en 3 D

Figurines Terre-Mère

à renaître le grain d’où vient le peint

Tes seins me comblent les paumes jusqu’au milieu du dos.

Niala-Loisobleu – 3 Janvier 2021

LA PERCEE DES BRANCHES SUR LE NOUVEL HORIZON


LA PERCEE DES BRANCHES SUR LE NOUVEL HORIZON

Lentement et tranquille le troupeau franchit la ligne de démarcation

Laissant sans nostalgie l’an gris du côté consommé

Dans le jour qui prend pied s’ouvre un bleu profond de résolutions

l’amour qui l’accompagne est dans sa forme vitale, je t’embrasse d’ici à là, te caresse de dehors à dedans, te mesure, te soupèse pour franchir ta porte Ma

Les chevaux face à la mer courent sous les mouettes pour entrer à égalité dans la puissance du flux. Ils tirent le bateau de sa rampe de lancement sous la bordée du champagne parrain . Plongeon dans le bleu de la bannière retenue. Sors tes seins, le chevalet trépigne d’envie de paraître et d’envoyer son faire-part de naissance sous le signe double du Bleu-Retour et de l’Equin-Porteur.

Sans présumer du nombre de matins ce jour dit Bonne Année l’Amour. Ecris Barbara.

Niala-Loisobleu – 1er Janvier 2021

A COEUR OUVERT


Le Jardin de Niala – le 31 Décembre 2020 à 16h57

A COEUR OUVERT

Entourée d’un soleil que le froid ne faiblit pas

La Chaume perce sa galerie d’évasion

Ce soir à minuit l’an sera clos

Je vous laisse aussi modestement que possible le ton de voeux vous convenant pour la circonstance

Tout ce qui porte à croire étant plus que jamais nécessaire

Et là nous allons en avoir plus que jamais besoin

Pour ma part je remonte ce soleil qui entre dans l’atelier

Comme la prise de pêche menant à franchir la survivance en réintégrant la vie au sens humble

Du bleu, du bleu, du bleu, et rien d’autre

Aimer et le peindre c’est tout ce que je souhaite pour l’à venir

Niala-Loisobleu – 31 Décembre 2020

UN BOUT DU TWOO


UN BOUT DU TWOO

Vent de bout dans le vague nimbé de grande lumière

ils disent voici Noël

je ne vois que l’arbre où nous sommes et cette branche sur laquelle nous nous sèvons

sans ôter les sabots au cheval

pour ne rien dételer de l’attelage

L »étoile tient ce jour accroché au pinceau vers du trait n’ô.

Niala-Loisobleu – 24 Décembre 2020

REGARDE TOUJOURS DEVANT MON ALAIN (REPRISE 2013)


REGARDE TOUJOURS DEVANT MON ALAIN (2013)

J’as les yeux d’arrière temps de forêts de mas qui alpillent, que pas un poil de ma barbe (neuf d’une poussée récente), n’est hors de la proue.

J’aime pas parler de moi J’aime pas les compliments

Alors aujourd’hui si je suis content c’est parce que rétrospectivement me r’voilà à Paris en 1954

Ma première expo

Et coule la scène

quai de Verneuil

rase paille mon Parno

regarde toujours devant mon Alain

Des ports fument d’estomac tordus

des trous aux semelles des rues des bosses aux front de la bataille

des regards accusateurs on a pas idée d’avoir pas entré aux PTT

la bohême c’est que de l’art ménien

bah c’est plus courageux que la banque route

C’est tout là avec des giclées de sang plein les yeux

pas facile de laisser des amours au bord de la route

pour ne suivre que le seul qui soit que d’amour plein

Vous connaissez Niala ? Alors, accourez voir « D’hier à aujourd’hui », l’exposition rétrospective autour de l’oeuvre de l’artiste : vous serez surpris. Vous découvrirez le cheminement d’ Alain vers Niala, le parcours d’un peintre amoureux de la vie et de son pays. Vous partagerez sa traversée sensuelle et dramatique d’événements qui ont fait ou bousculé son quotidien – et parfois le nôtre – ces quarante dernières années. Mais surtout, vous approcherez avec bonheur le parcours poétique d’un artiste ancré dans la réalité, vivant près de chez nous, collectionné à l’étranger et que l’on connaît à peine …

En savoir plus sur Niala : http://www.niala-galeries.com

Je ferme les yeux pas de morts, que des vivants

pas de lâcheté, que de la pugnacité

Alors j’as fier sans gêne de brosse à reluire

Simplement parce que pour vous tous je n’ai que de l’espoir

Cet espoir de vous donner la fibre d’aimer

Elle est du bleu de tes yeux ma Muse

Niala-Loisobleu

19 Octobre 2013

SANS ME TROMPER DE PIEDS


SANS ME TROMPER DE PIEDS

L’aube bleue à l’approche, pose son doigt rose

cet envol porte les derniers motifs d’être sans les contradictions officielles

J’ai les deux pieds dans l’atelier à la bonne pointure

sans pas hésitants au tapis qui le décollent du persistant

Le vert émerge des ocres, assurant la bonne marche du travail automnal. Les maisons tendent l’échine à l’abri des ragoûts pernicieux. Le personnage pesant d’une situation qui fait trois pas en avant et dix en arrière n’est pas dedans, il est resté collé aux pubs racoleuses

Ce qui n’est que le détail du travail en cours marche vers sa signature. Une peinture pour tenir la route sans se poser de questions. En fait la réponse étant toute dans le préambule, comme l’argile grise qui devient rouge et jaune après avoir été passée au feu.

Niala-Loisobleu – 10 Décembre 2020

CELESTE CONJUGAISON


CELESTE CONJUGAISON

Roseraie au bout des cordes je te reçois sur la planche à tracer

Marc déployant tout

La mésange met le soleil de son ventre à nu dans le choeur des passereaux constructeurs

martins-pêcheurs

colibris

tourterelles

du haut des seins à la source ventrale ouvrent le jet du rire des merles

L’espace d’une floraison reconduit

à rejoindre l’écaille du porte-plume aquatique aux rives d’un absolu

Que de musiciens en habits d’arlequins montent à bord des gondoles

fauves comme des lions jouent en formation de ramiers

Chagall amoureux crève le plafond de sa voie contre-alto

l’enfant outre-mère te peignant avec ses crayons de couleur comme une en vie surnaturelle…

Niala-Loisobleu – 29 Novembre 2020

LES IRIS TRIENT LES LENTILLES SUR LES PETITES ONDES


LES IRIS TRIENT LES LENTILLES SUR LES PETITES ONDES

Eclaboussée de soleil tu dandines en duo à la cale du marais

l’automne termine en Sagittaire en se rendant à la pleine-lune évènementielle

Un ragondin vient de déplacer la surface pendant que j’ai les mains pleines de tes poches et le vélo se met à hennir quand le caillou roule

Quelque part la grenouille saute, un héron-cendré finit son point-fixe prêt à décoller, les limousines profitent encore du pré-salé avant les foins de transition de l’étable, étendues de tout leur long dans la mer retirée autour de Brouage. Assis devant la stèle aux résistants, je pense au signe porteur des écluses . Cordier parti . Le ciel va peiner à s’éclaircir à l’Intérieur avec le dernier embrouillamini du Ministre

De quoi nous remettre au créneau

demain sera un mauvais jour pour toi avec le retour à l’école et…

J’ai de la peinture en besoin de tes mots pour tenir le contraire du mensonge que l’Etat cultive, le regard que j’ai de ta présence est de bon augure.

Niala-Loisobleu – 29 Novembre 2020