Julien Clerc – La jupe en laine


Julien Clerc – La Jupe en laine

Julien Clerc

Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus, tu sais, je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tueJe ne vis plus, tu sais, je brûle
Et tout ce qui la blesse me tue
Jalouse et belle
Tu sais, je veille sur son sommeilElle se penche
Elle se balance
Vous voyez bien que rien ne manque
Ni les silences
Ni les serments
Ni les rubans
Fidèles et bleus
Ni les querelles des amoureuxDes souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus, tu sais, je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tueQuand vient le soir
N’allez pas croire
Qu’on fera l’amour dans le noir
Et dans la chambre
Elle rit, elle ment
Et moi, je meurs
D’amour pour elleLes autres fois
Je pense à elle
Comme au bon Dieu, sans trop y croire
Le fol espoir de l’amour fou
Elle danse, elle chante
Et quand elle sort
J’attends, j’attends
Je prie sûrementDes souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus, tu sais, je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tueElle se penche
Elle se balance
Vous voyez bien que rien ne manque
Elle change sa robe
Et l’eau des fleurs
Et moi, je meurs
D’amour pour elle
Les autres fois
Je pense à elle
Comme au bon Dieu, sans trop y croireLes autres fois
Je pense à elle
Comme au bon Dieu, sans trop y croire
Le fol espoir de l’amour fouElle danse, elle rit
Et quand elle sort
J’attends, j’attends
Je prie sûrementDes souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus, tu sais, je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue

Paroliers : Gerard Duguet Grasser / Julien Clerc

DES BRAS CROISES


ef21f43189af1a1d49d59637bf623d87

 

DES BRAS CROISES

 

Cette sérénité témoigne. Le brouillard glisse comme un large crachat masquant. Peut-être que le beau soleil pleuvra. Le vigile à qui j’ai dit bonjour aux courses ce matin n’avait pas l’air hostile dans son uniforme dissuasif

Qu’importe, la réaction pitoyable et parasitaire, j’ai la lumière par nos bras croisés

L’électricité saute, des arcs, la tension tire à vue

Branche-toi contre moi c’est du continu

Tiens je chante…

Niala-Loisobleu – 27 Avril 2020