JEAN-LUC JUVIN – REVEIL


5z6d9ctq

JEAN-LUC JUVIN – REVEIL

 

Les cloches sonnent dans le matin
Et je m’en vais avec mon chien
Fidèle
L’église porte sur les reins
Sa croix qui troue comme une main
Le ciel
La brume porte en son écrin
Les sarcelles

Dans le matin les cloches sonnent
Sur le pigeonnier qui frissonne
De l’aile
La ferme porte dans son sein
La vérité acre du pain
Le sel
C’est le réveil, on chasse au loin
Les dentelles

Les clochers pointus s’interrogent
Mais la réponse vient de la forge
Réelle
La poule est saignée à la gorge
Et le sifflet du rouge-gorge
Se fêle
Les écoliers vite interrogent
Leurs semelles

Ce carillon dans le matin
Les hommes armés d’outils, de vin
Appelle
La brume quitte le chemin
La terre s’ouvre sous la main
Et pèle
On reprend force dans le vin
Qui ruisselle

Les cloches sonnent dans le matin
Et je m’en vais avec mon chien
Fidèle
L’église porte sur les reins
Sa croix qui troue comme une main
Le ciel
La brume accroche au lendemain
Sa nacelle