ANNIHILATION


ANNIHILATION
Qu’en est-il de ces heures troubles & désabusées
Où les dieux impuissants fixent la voie lactée
Où les diet nazis s’installent au Pentagone
Où Marilyn revêt son treillis d’Antigone
On n’en finit jamais de refaire la même chanson
Avec les mêmes discours, les mêmes connotations
On n’en finit jamais de rejouer Guignol
Chez les Torquemada, chez les Savonarole
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Les hurlements furieux de la nuit dans nos têtes ?
Qui donc pourra faire taire les grondements de bête ?
Lassé de grimacer sur l’écran des vigiles
Je revisite l’Enfer de Dante & de Virgile
Je chante des cantiques mécaniques & barbares
A des poupées Barbie barbouillées de brouillard
C’est l’heure où les esprits dansent le pogo nuptial
L’heure où
Hubert-Félix Thiéfaine