LA TABLE APPROCHE


1ad655ab43ee945e8698c8a26854d8d4

LA TABLE APPROCHE

 

Je devine l’eau  se faisant neuve du brouillard

Seule la pointe d’un sein émerge d’une voix qui me suit

Là émerge la touffe de mon inspiration claire où s’accrochent des crayons de couleurs à tirer des souches

Dans le philtre solaire mes pensées grouillent, ton oeil s’y creuse en suivant les émanations menthes gardées profondément

J’ai accroché ta ligne de vie à mon cou, les croix portent malheur, tes doigts grattent au nouveau tapis dans l’odeur qui se définit lentement au fil des notes de Malher.

 

Niala-Loisobleu – 17/11/19