Germaine Montero & Marcel Van Thienen « La ralentie » (1957) d’ Henri Michaux


Germaine Montero & Marcel Van Thienen « La ralentie » (1957) d’ Henri Michaux

Entrant dans ton écran autre page, mors au dents et éperons qui bottent sans fanes, me voici quittant la margelle du bord des larmes,

appui de cette fenêtre sur le vide du mal au dos de l’attente.

Te laissant ralentie, la tête géranium rose bouffée par la rouille entre les miettes du roucoulement des pigeons agonis par une campagne de dératisation.

Il aurait suffit que le doigt tendu ne soit pas lu comme index mis. Mots magnifiques, une leçon de vie, que ses tessons n’arrêtent pas au franchissement du mur

Bon Jour Toi Espoir !!!