DE VENT DES FAIRE


20150518_153842137_iOS

DE VENT DES FAIRE

Les mots qui arrivent à rien qu’à faire qu’un pas causeux tel je suis, se tombe les bras par taire. Taire comme un mauvais jour, taire comme une paralysie du vocal empêtrée dans les cordes du ring en fin de reprise de vie. Ne pas savoir tricher du bagoût, genre camelot de trottoir qui putasse, vendeur de promesses qui jamais ne se réaliseront

Puis au moment où tu raccroches le naturel revient et galope à presque se croire Icare, le feu non maîtrisé en moins

Alors la carne, la salope, la sans-foi-ni loi l’attrape par le bandé du ressort et le remonte sans prévenir

Que suis-je d’autre que pas une machine, je ne serai pas le robot d’une défaillance de l’espoir, juste le dysfonctionnement d’un code que je refuse

Pas étaler

pas dire

Faire

Mon concept du bonheur cherche et trouve à partager avec l’Autre. Une histoire d’amour peu souvent comprise. Méprise sur l’intention. J’en mords pas moins pour autant, c’est ma vie de vivre les jours de merde en détartrant ma cuvette

Sale type…

Niala-Loisobleu – 30 Juillet 2019