De la mine au charre bon


9f16c0dd94a735adb8efd21ce8d911f6

De la mine au charre bon

Le plomb penche à côté du fil, tandis que l’hameçon accroché au bord du panty tire  la chevillette. Dis-Maman j’aurais aussi des vapeurs quant je saurais grande ? T’inquiètes mon enfant ça marche même en prenant le voile. Les gardiennes de mouton qui finissent pucelles c’est de l’histoire ancienne. Fesses de bouc émancipe avant le débarquement des premières menstrues. Et mon pt’it-frère il ira quand aux putes tout seul comme papa ? Tout ça dépendra de son évaluation en maternelle. Ainsi va le développement des sujets de discussion abordés en famille. Les veillées sont éteintes mais le feu de cheminée va de plus belle. Ma voisine a fait refaire sa fille par un esthéticien qui faisait de la pub dans un magasin de layette. La gosse balade maintenant sa poitrine dans un déambulatoire. On voit du botox sur les quat’coins de la tronche. J’ai entendu un explorateur revenant d’accès à la Grotte des Demoiselles  parler de bouche du diable en disant que la pieuvre de Jules Verne dans 2.000 lieus sous les mères c’est une farce et attrape pour bisu. La mentalité évolue telle. J’sais pas. Plus j’entends causer de projet de rétablissement de la morale à l’école, plus je vois de pédophiles à l’évêché. Moi j’suis incroyant et n’ai rien contre les religions. Juste que je trouve que prier dans la rue ça a un côté pute. On importe quoi, ça fait désordre. Jusqu’à plus se servir de la richesse de notre langue que pour de la mal-bouffe. L’hamburger a pas fini de modifier les bouches, vu la taille des tartines plus la merde qui mettent dedans. Paraît que la féminité serait en passe de changer de sexe. La réforme du masque culin ? Ah ouais j’suis pour !!!

Niala-Loisobleu – 11 Novembre 2017