L’ACCORD DES BONDS DANSE


L’ACCORD DES BONDS DANSE

Il flottait comme un 4ème confinement dans l’aire quand, avant d’en arriver à devoir en venir aux passes, il lui dit :

Mon Ange

Oui ou merde

Voulez-vous danser ou continuer à faire banquette ?

Le beau temps est d’v’nu tellement aléatoire que le présent s’est divorcé de l’été

Ce qui inonde est loin des ras de marrées festivalières

C’est moche et si dépourvu de tendresse qu’à part pleurer son dernier tango au pain sec, la piste déclare miction impossible à l’épisode.

Niala-Loisobleu – 17 Juillet 2021

DE L’ÂNE A L’ANALYSTE ET RETOUR par JOYCE MANSOUR


DE L’ÂNE A L’ANALYSTE ET RETOUR

par

JOYCE MANSOUR

facebook sharing button

Il était une fois

Un roi nommé
Midas

Aux dix doigts coupables

Aux dix doigts capables

Et aurifères

Freud parlant du grand roi mythique dit

Tout ce que je touche devient

Immondices

Aux
Indes on dit que l’avarice

Niche dans l’anus

Or
Midas avait des oreilles d’âne

Ane anus anal

Dans «
Peau d’Ane » de
Perrault

Le héros anal

Le roi amoureux de sa fille

Le pénis fécal

Le sadique au sourire si doux

Possède l’âne qui vivant

Crache de l’or par l’anus

Et qui mort servira de bouclier contre

L’inceste

Jeux de miroirs

De verre et de vair

D’or et d’excréments

D’anneaux et d’anels

Anamorphoses

Dans le casino de l’inconscient

Le pénis paternel

Fait le guide

Voyez ô voyez

La peau de l’âne

La fortune du roi présente et future

Sur le dos de la princesse fait le mort

Ainsi l’or pur devient l’ordure

Tel le phallus scintillant enrobé de foutre gris

La princesse attend pour se dévêtir que le danger de

l’inceste
Passe

Bottom de
Shakespeare fut âne l’espace d’un songe
Ainsi va la nuit et ma petite chanson : âne

anus

anal

analyse

analyste

analogue

Joyce Mansour

LE TABLEAU DE BUEE


LE TABLEAU DE BUEE

Dans l’aiguille le fil de voix s’enfile au bout des doigts

l’atmosphère s’embue durant l’installation des étals au marché couvert

Dehors c’est la remise des cageots à l’entrée des demains

hier s’est tétin nouveau-né

Du poil reste sur le passage des ras musqués

un chat efflanqué guette les miettes au banc du fromageL

L’espoir a toujours faim d’un passage surélevé pour visiter les étapes du Grand Magasin de la Samaritaine

pendant que la Seine a été déménagée des douves du Louvre, les antiquaires se sont abonnés au musée

Le moment bute sur sa confusion entre l’avant et l’après

difficile, voire inexplicable à justifier le retournement, à moins que ça ouvre une piste sur l’inconnu à l’heure du réallumage des feux

Sous l’arc un vol de grives remonte les chants élysées

Offenbach fanfare

D’un remous du bassin l’arlésienne cache son absence de maillot à l’avenue

Par une fenêtre en terrasse sur la cour, une radio nostalgique évade l’Appel du 18 Juin 40

remontée aux fortes-marées des carreaux-cassés pour ranimer le sel aux marais

La croix de Lorraine en résistance étreint la fenêtre de ses grands bras pugnaces.

Niala-Loisobleu – 14 Juin 2021