IL Y A PROMESSE


IL Y A PROMESSE

Reprenant la taille en rangeant les brutalités de Bella dans les promos d’une bande sado-maso; j’enfile le velours côtelé de mon pantalon aux charpentes de tes marines à proximité des anglo-normandes.. La Chaume couvre l’étang d’un vol planant. Au torchis se mêle le procédé d’un colombage pérenne. Dans la venelle les chevaux tirent les Pink Floyd d’une réflexion symbolique relative à l’état des us et coutumes d’aujourd’hui. Au-dessus du village lacustre je t’invite à planter les herbes aux effets magiques n’ayant rien d’hallucinogène. Le shaman n’est pas un sorcier. Il m’a appris à greffer l’arbre pour une promesse. En trouvant l’endroit où les pierres à feu donneront aux vignes ce goût de fusil propre à allumer les sens. Car il me manque d’avoir le feu de tes lèvres pour satisfaire mon âme-amadou. Dans la rime du chemin pris, un soupçon de mélancolie tient en veille la tendresse au moment où le volcan se manifeste. On dit que sur le fleuve il peut toujours y avoir un envahisseur ayant une galère à lancer. Pendant que je compte les fleurs de ton pyjama, j’entends germer le haricot que nous avons gardé pour Ernesto. Il est dehors à distribuer des tracts pour la grève des écoles Le troisième confinement rigole dans son coin. Sous les voiles de protection antigel les fleurs sont plus vives qu’en été. La neige voudrait réorganiser la saison. Débarrasse la table qu’on fasse du s’qui rend la vie autrement qu’à bouffer que dans les assiettes .

Niala-Loisobleu – 29 Décembre 2020

ET EN CORPS BRUT D’ART


ET EN CORPS BRUT D’ART

Tenant le chien par l’aqueux, des vals tambourinent au sauvage accouchement des sens adoubés

Minois le mur arrondit la baie-libre en anse de panier au saut de tes seins

c’est la figue qui murmure de sa voie de gorge un galop rupestre tenu aux parois d’une jurassique contrée

Les silex se content en morse au présent du jour qui perce la pochette-surprise

Ernesto sorti du kaléidoscope se reconnait dans la faune comme dans la flore et restitue au ministre tous les harnais pour ne dessiner qu’à main-levée la grande découverte équine des steppes hors-programme

Puisque des fleurs du chemin croisées, tu restes la seule non coupée racinée dans la pierre

du Rameau, ton cri sera à jamais fossilisé.

Niala-Loisobleu – 18 Octobre 2020

CONTE POUR ADULTES 1


CONTE POUR ADULTES 1

L’histoire plaquée or d’à-côtés fout les foies décapitée qu’elle est de vérité. Emmanuel sautant sur son ressort à rebondir en toute occasion, sprinte en ban lieu. Et fait le signe de se croire être le seul au pied du caniveau où la tête trempe dans son propre sang.

Buis, buis, buis, dit la pix-voleuse en hochant de son sourire robotique.

 » Ils ne passeront pas »

Le maux historique est lâché.

Dehors les bateaux de migrants déversent de quoi mettre un terme plus convaincant au discours. Et ma foi il va lui en falloir du poids. Plus de dix ans qu’on doit arrêter l’extrémisme et on ne fait que l’arroser de mots. DES ACTES pas un truc de citrouille qui en dore la belle. Et pas du genre « on va enseigner l’arabe. La langue n’a pas a servir de mauvaise cause. Les professeurs ont des matières à développer dans le bon sens en faisant une vraie pédagogie. Pas un prête-nom pour parents incompétents en la matière comme le répète Ernesto.

Défaire l’enseignement de son rôle laïque est le but qu’on cache sous la pierre en ôtant pas le venin.

J’ai rêvé que le beau métier d’enseignant vivrait longtemps et aurait en corps de nombreux enfants.

Niala-Loisobleu – 17 Octobre 2020

FUMEES SUR LES BRANCHES


FUMEES SUR LES BRANCHES

Des marches où la rampe au jour s’avance

comme du trou d’où l’arbre va sortir l’oiseau

après les bouches molles des jalousies

du plus loin approchent les voiles

un navire n’en cache jamais un autre

la mer est un même ouvrage de château poursuivi

d’une enfance au mouillage

le jour peut-être coiffé de nuages pour l’image externe, dedans le cheval bascule hors du manège

il ira au goémon et au varech remplir l’idée claire de sa propre nourriture

Gaspard de la nuit

Niala-Loisobleu – 11 Octobre 2020

ENTRE TIEN EMOI 125


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 125

La mer venait de glisser à l’ombre des regards, pas une voile sur son corps. L’Angélus en perdit la voix et les semeurs leur apparence de lisier, tant la scène coupait le souffle inopportun. J’aime ce coquillage quand il bée à voir les mouvements de lune sans monter à l’échelle. L’arpenteur se propose pour un emploi de géomètre releveur de terrain. Poste enviable, certes, au sein d’une société qui ne peut les voir plus plats. Soit-dit en passant, c’est vrai que j’aime manger sein, vraiment bio, autrement qu’une version pseudo-politique d’un monarque qui gouverne uniquement en vue d’une ré-élection. Dis bouffi, l’élection c’est quoi. Un truc obsolète. Bon raison de plus pour qu je m’accroche à mes valeurs authentiques.

Donc j’hâlais

Survinrent quatre chevaux

menés par Ernesto

sans que la Régie s’en vante étant donné son passif

Le Char

plus résistant qu’au temps sous la botte

se tourne vers un européen indéfinissable mais visqueux, genre Conbendith

et le cisaille à mains nues

Je remonte dedans, une seconde nature chez moi, rien d’une manie, quand j’aime je monte pour un galop sur les corniches de l’amer, histoire de pas déplaire à René…

Niala-Loisobleu – 13 Juillet 2020

LA PETITE ECUYERE A DEUX MAINS


2d9fa0d8d421fa7998d9b86de0fb8749

LA PETITE ECUYERE A DEUX MAINS

Qui l’eut Gruss

au village d’un trou normand

le cirque monte chapiteau à hauteur d’église

pour qu’à la nuit venue

craint blanc montre qu’il n’a rien du singe savant

Gribouille qui aboie quand les voleurs ont quitté la maison

Auteure de poésie scolaire

Parents idiots qui exigent d’autres palmes pour leur fait néant

Au signal de la trompette l’orchestre fait sa première passe dans la Reine

le petit-ça-voyeur ramone

et le couple royal , lui en Auguste, elle en clown blanc

se met la main au panier pour la quête

Ernesto

en M.Loyal fait sortir les parents

on amène la pièce montée en haut de laquelle l’oiseau est perché

les enfants font l’aronde en chantant pour le quatre-heures…

Niala-Loisobleu – 28 Juin 2020