D’UN PAS DANS L’AUTRE


D’UN PAS DANS L’AUTRE

Du point de départ des menthes du jardin aux platanes qui boivent à la fontaine de ta place centrale

des oiseaux de toutes tailles reliant une fenêtre à l’autre

le bruit du coeur ne se voit qu’à l’intérieur

une marche après l’autre

reprenant souffle au palier

dans le virage des yeux qui ont pressenti le bombé de poitrine au glissement de bretelle

sur l’échiquier du pavé ,dans le flottement de l’odeur fauve qui brûle les barricades pour le bleu de l’oiseau

qui laisse au cri l’espace illimité.

Niala-Loisobleu – 9 Novembre 2020