LE RÊVEUR


« Le rêveur a relié le bas et le haut, c’est-à-dire qu’il a décidé de ne plus vivre comme un être abstrait et incorporel, mais d’accepter le corps et le monde de l’instinct, la réalité du problème de la vie et de l’amour, et d’agir en conséquence. […] L’individuation, le devenir soi, n’est pas seulement un problème spirituel : c’est le problème de la vie en général. »

Jung (Psychologie et alchimie, page 162)
Art : Robert Dye

Photo de psychanalyse jungienne.