SUR LE MOTIF D’APRES


SUR LE MOTIF D’APRES

Dans les pieds du sable campagne le chevalet

loin derrière le premier cri de l’oiseau-mutant du poisson qui croyait au signe à la craie

histoire de pousse retourné vers le bas

César doutait de ce qui n’était pas lui-même

Un ciel gris débute l’été en présage du probable 4ème en voie à venir d’un soir de plaisir dans les dunes

C’est fou comme le cynisme du comportement m’inspire son contraire

avec la rage au départ de la toile qui, en récupérant le sel de l’évaporation de l’ô, enceintera l’utérus de ma bataille

La mise en boîte nuit comme la cage à l’oiseau, seulement le disc-jokey enfourchera sans scrupule le premier devoir de respect en chutant au sot de la haie

C’est fou comme l’en vie de faire cet enfant autrement, m’habite.

Niala-Loisobleu – 27 Juin 2021

L’Autre Côté de la lune

Arthur H

juste devant moi
Pas à côté
Au sud du Nord


Au nord du Sud
Je la poursuivais
Sans me douter
Qu’elle m’attendait
On the dark side of the moon
On the dark side of the moonJ’ai dû m’écarter
Des chemins tracés
Au sud du Nord
Au nord du Sud
J’avoue j’ai eu peur
Quand je suis passé
De l’autre côté
On the dark side of the moon
On the dark side of the moonComment aurais-je
Pu m’apercevoir
Qu’elle m’attendait
Sur la face cachée
Comment aurais-je
Pu deviner
Qu’elle m’attendait
On the dark side of the moon
On the dark side of the moon
On the dark side of the moon
On the dark side of the moon
On the dark side of the moon
On the dark side of the moon
On the dark side of the moon

HIGELIN SYMPHONIQUE ET ARTHUR H – Lettre à la petite amie de l’ennemi public n°1


HIGELIN SYMPHONIQUE ET ARTHUR H

Lettre à la petite amie de l’ennemi public n°1

Oh c’est ok, joue moi ce vieux truc

J’vais te dire j’ai mal au cul et au coeur
Ça fais trois heures que je glande
Dans ce bar d’la rue Delambre
Quand j’serais dehors
J’en aurais fini pour longtemps avec leurs gueules d’enterrements
De croque-morts

Ça fais longtemps que j’roule ma bosse
Les honnêtes gens me cherchent des crosses
J’suis foutu, yeah
À moins qu’tu t’pointes dans ta vieille Rolls
Pour m’emmener voir les baby-dolls a Honolulu

Comprend-moi bien ma petite Lulu
Depuis qu’j’ai toute cette flicaille au cul
Faut qu’j’change d’adresse car dans la presse
Vu le portrait qu’ils m’ont taillé
Y a plus personne pour repasser
Mes chemises

Oh monte le juke-box
Allez bosse
Pas mal, han
Hou
Oh écrase

Cela dit qu’je comprends qu’tu paniques
Vu qu’t’es l’amie d’l’ennemi public numéro un
J’te préviens s’ils t’mettent le grappin dessus
T’as qu’à leur dire qu’tu m’as pas vu, parole de flic
Oh t’énérves pas

Quand tu recevras cette lettre
Je me serais jeté par la fenêtre d’la PJ
À moins qu’je n’finisse au cyanure
Mélangé à d’la confiture de groseille

Avant qu’les justiciers rappliquent
Faut qu’j’te dise où j’ai planqué l’fric
De cet escroc de milliardaire
Pour que tu t’offres à notre amour
Une petite croisière de non-retour
Autour, tout autour de la Terre
Tant pis pour moi, il est trop tard
Pleure pas, j’ai le cafard

Parolier : Jacques Higelin

IL Y A


0a5bf9673cbd45cd8b282ed6b6da9e3b

IL Y A

Au coeur de glaces

ne me parle jamais de leur tain

chaud me demeure ton sein

Pourtant quand ils disent les voilà qui tombent

ont-ils seulement conscience

que c’est bon signe ?

Absolu m’y voilà

que d’amour de vie l’amor

tient dans un couloir chem, cheminé

Te voir d’en haut en bas

fumets à vallée.

Niala-Loisobleu – 10/05/19

ENTRE TIEN EMOI 89


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 89

 

D’un vent n’arrivant pas à savoir

QUOI

passe des arbres débranchés

au-dessus d’un clocher au départ destiné à coiffer un sous-marin dans un ex-garage de Cherbourg

Les rincées troublent la lecture messagère

Elle se bat

Ma amoureuse

elle fait que ça

pour se garder soleil en son box.

Niala-Loisobleu – 08/05/19

La boxeuse amoureuse

Arthur H

 

Regardez-la danser
Quand elle s’approche du ring
La boxeuse amoureuse
La boxeuse amoureuse
Sur ses gants dorés
Des traces de sang
De larmes et de sueur
Et de sang et de sang
Elle esquive les coups
La boxeuse amoureuse
Elle absorbe tout
La boxeuse amoureuse
Boum boum les uppercuts
Percutent son visage
Mais jamais elle ne cesse
De danser, de danser
Tomber ce n’est rien
Puisqu’elle se relève
Un