IL RESTE TOUJOURS PLUS DU TANT QUE DU RIEN QUI PASSE…


IL RESTE TOUJOURS PLUS DU TANT

QUE DU RIEN QUI PASSE…

De la main qui tient le fruit des vergers poussent

sans qu’aucune sorte de nitrate ne les émascule

au nu d’Elle

chante un humanisme en perte

à la saignée du burin que tient l’autre et qui frappe en dressant l’ineffaçable de l’obélisque

le soleil qui colle à son prénom tient au Nil qui la porte au large

j’en sais la profondeur

Il n’est d’aube que roue en cerceau guidé par l’enfant qui pousse ses ans hors du fossé

le doigt naif au bâton d’un refus de prostituer cette vérité qu’est le Beau

et là

à la renverse de son regard j’en pénètre les pigments pour prolonger la ligne de vie.

chante Barbara, chante !

Niala-Loisobleu – 13 Août 2021

2 réflexions sur “IL RESTE TOUJOURS PLUS DU TANT QUE DU RIEN QUI PASSE…

  1. Tyrannie de la beauté

    qui se déroule toujours ailleurs

    quand on la couve de si près

    perle dans l’herbe parée d’or

    pour le festin des vents

    émigrant transparente vers le coeur

    Toi qui as vu ses yeux en larmes

    sous le fronton d’une nuit tremblante

    derrière une fenêtre que l’on avait forcée

    parle-moi d’elle maintenant

    Confirme-moi une fois encore

    que c’est bien moi qu’elle venait chercher

    quand elle caressait absente sa blessure aveugle

    Barbara Auzou.

    Aimé par 2 personnes

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.