ARRONDI DU POIDS TRANSPORTE


ARRONDI DU POIDS TRANSPORTE

S’éloigne le bruit du sèche-je-veux

L’extrême-fatigue qui suit après renaissance de l’Atelier bien que s’emparant de mon assise quitte l’angle à la pointe du levant

Ce bruit qui approche à tout du train sortant du tunnel

On voit qu’ill reste à franchir un relevé de montagne primaire

Mais c e n’est rien d’un Everest

Puisque l’Eve et ses mon arrive impressionniste, teintée de Claude Monet par la porte d’Etretat comme en Normandie le soleil claque la porte à la pluie en disant marre

L’encre me coule des yeux au fur et à mesure que ta main court au rythme du chien noir qu’un retour de lumière rougit d’espoir de tomates

Le haut ne retombe pas

Au sein de l’Esprit les bretelles sont plus solides que la déroute nationale

Question de pèse…

Grimpe, mon poids de senteur est au bord de mordre tes fraises.

Niala-Loisobleu – 12 Août 2021

2 réflexions sur “ARRONDI DU POIDS TRANSPORTE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.