SUITE ENFIN…


SUITE ENFIN

Tu t’en rappelles comme quand ton nom main taire pelle pour dire la prière

Dans le virage en ligne droite le geste fait signe d’approcher

Ce beau en chanténoir n’est pas à congédier au contraire et si la vierge entend la voie nous lui ferons.la lumière d’un commun accord

Le chien resté sur les parvis parle avec une copine en chanté

La vie d’aussi près escalade l’échine vertébrale dans les arbres pleine-vue sur le potager

Et puis les renoncules que le vent arrose de pluie ne lâchent pas la tige

Ça secoue dur

Voilà un temps pour rester à l’intérieur

Je t’en prie

NIala-Loisobleu – 30 Juillet 2921

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.