DEJA L’AILE REMUE


DEJA L’AILE REMUE

Sous l’aiguille du peint

d’un battement de cils le rideau lointain passe une jambe hors du lit

sans voir que le cri j’entends la courbe de tes hanches tendre l’anse à la coudée franche

ce n’est que le souffle du pouls qui bat la cadence

qui reste attachée au fond de ton nombril par le noeud de mes escales

les premières manifestations passent par les venelles entre deux monts

soulevant l’oeil de l’herbe à la grâce matinale du grand papillon resté collé aux glissements du rêve

Niala-Loisobleu – 30 Juillet 2021

3 réflexions sur “DEJA L’AILE REMUE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.