LE TEMPS MOUVANT


LE TEMPS MOUVANT

Fleur en papier froissé le ciel erre du sourire aux larmes

Arrosant le plomb intérieur par le dehors

Pauvres pâquerettes cherchant dans le naufrage de la pelouse, la marguerite qui leur offrirait la tige où se tenir

Passe l’une après l’autre des tuiles à travers l’air

Dangereux projectiles de grêle contre lesquels les toits ont du mal à tenir et mettent les arbres et les vignes au hachoir d’une soupe pour la grimace

Dans l’orage l’éclair fantasmant se prend pour une hirondelle en atterrissant sur le fil que la cigogne a libéré prudemment

Césure plus que de l’ombre dans la lumière du messager

Folie en ru qui déborde ici et assèche à côté

Pour combien de tant la terre demeure habitable ?

je m’accroche à tes formes, d’une peinture sereine douce herbacée.

Niala-Loisobleu – 22 Juin 2021

2 réflexions sur “LE TEMPS MOUVANT

    • Il est désormais exclu de vivre au sens naturel, mais de survivre à partir du fondamental. Absurde combat où nos forces sont inégales. La réalité montrant l’impossibilité de corriger l’horrible responsabilité de l’homme.
      Embellir sa laideur non, mais garder l’idée intrinsèque de notre esprit de beauté, par le corps, le coeur et un mental aux doigts tisserands
      Je t’embrasse sans crainte ouvrière Ma…

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.