Surviving – Kaz Hawkins


Surviving – Kaz Hawkins

Tant de gens disent de se taire
So many say keep quiet

Tant de gens pensent qu’ils savent
So many think they know

Tant de gens passent inaperçus
So many go unnoticed

Tellement de gens ne grandissent jamais
So many never grow

Se réveiller chaque jour avec quelque chose
To wake each day with something

Pour se réveiller chaque jour avec toi
To wake each day with you

Se réveille dans la peur de l’amour
Is waking up in fear of love

Pour tout ce que tu pouvais faire
For all that you could doMais je survis sans toi
But I’m surviving without you

Je survis toute ma vie à travers
I’m surviving my whole life throughSurvivant d’une douleur
Survivor of a pain

Survivant d’un faux amour
Survivor of a false love

Un humain d’un monde étouffé
A human of a hushed up world

Survivant d’un tort
Survivor of a wrong

Survivre n’est pas pour toi pour
Surviving isn’t for you for

C’est moi qui mène le combat
It’s me who fights the fight

Alors un jour j’espère que tu souffriras
So one day I hope you’ll suffer

Pour mon souffle tu as tenu si fort
For my breath you held so tightje survis sans toi
I’m surviving without you

Je survis toute ma vie à travers
I’m surviving my whole life throughJe survis oh sans toi
I’m surviving oh without you

Je survis oh oui toute ma vie à travers
I’m surviving oh yes my whole life through

je survis sans toi
I’m surviving without you

Je survis toute ma vie à travers
I’m surviving my whole life through

Mais je suis purifié de toutes tes actions maintenant
But I’m cleansed of all your deeds now

Je sais que tu ne sauras jamais
I know you’ll never know

Alors juste pour prévenir les autres
So just to warn the others

C’est à mon tour de dire et de montrer
It’s my time to tell and show

La cavalière indemne de Gabrielle Althen


La cavalière indemne de Gabrielle Althen


L’ISOLE

Le ciel sans offre jette son mur de maison nue devant ton front. En contrebas s’agitent des nœuds d’oiseaux labiles et la charité des hommes qui glisse sur leurs mains d’échange. Le paysage que tu as tant aimé s’est déversé ailleurs où s’achève le pain et les paroles à saisir au vol sur la sinuosité vive des lèvres.

Et toi, pauvre de toi, qui te sens si souvent fils d’une maison vide, et qui t’es tu, jusqu’à ce que l’absence de messages d’un ciel lavé de ses figures ne délimite plus le temps, tu ne sais si tu pourras longtemps habiter plus haut parce que ton âme, que tu voulais retenir, à demeurer trop silencieuse s’est gonflée de son bruit naturel et de tonnerre, et que nous nous plaignons de supporter très mal ce rapt d’ententes et d’horizons.

Gabrielle Althen

Archives du mot-clé – Gabrielle Althen



Archives du mot-clé – Gabrielle Althen

« Je voudrais le mot blanc d’un ciel absent qui laissât trace de demeure. Un mot qui fût le lit du jour et parvînt à la fête unanime du vent. Croisement de chances et de campagne, bourdonnement des boucles de ta tête, rosaces, rosaces en partance et applaudissement sous le pic impavide du gris de l’horizon, des mains battraient dans l’herbe parmi les arbres et la faux des grands jours, et la vertu émancipée roulerait jusques aux franges du moment. Foules prolixes et ciselées, royaume retourné, jeunesse sous l’or gris et pivot d’une aisance somptueuse, — aucun diamant n’est autre que la possession nue de l’esprit sur
le langage. »

Gabrielle Althen,

 Hiérarchies, Rougerie, 1988, p. 37.

QUAND DU VENTRE PLEUT DU FEU


QUAND DU VENTRE PLEUT DU FEU

La fraîcheur de l’écume et sa couleur contredisent le climat abdominal intérieur

qui rappelle une pub pour la qualité de ses lames de rasoir

Le grand albatros va-et-vient de l’hune à l’autre des vergues

Quand l’île rattrapera le temps perdu

le bateau de papier dépliera ses voiles

Sans doute y aura-t-il un cheval au débarras des lisiers pour le retour de la bonne algue.

Niala-Loisobleu – 9 Juin 2021