PORTE PLUMES


PORTE PLUMES

Je crie au vent

la droiture de ta diagonale

avec les demains appuyés au plus noueux du tronc

Et j’en chante ventriloque la saveur gardée sur la langue

Avec l’enfant qui dit non

je fais oui sans opiner

Tenons bon

Je roule à plus de 80

vie rage à la corde

armée à la fourche de mon lance-pierre

pour rester le voleur d’ô qu’on range pas en dehors des panières ibériques, en pinçant les herbes de rousses heurs du champ de ma guitare

Pour te voir danser comme la mer.

Niala-Loisobleu – 8 Juin 2021

5 réflexions sur “PORTE PLUMES

Les commentaires sont fermés.