LE TIMBRE DU NEFLIER


LE TIMBRE DU NEFLIER

Une nuit coupée de voix blanche

Se tenir dans la coupure

L’enfant cherche cette amarre larguée

Il apprivoise l’inconnu de ses instincts, habité de la peur semblable à celle de sa mère

Le moindre bruit qui les loge en passagers clandestins d’un nouvel ô séant

Leurs yeux suivent la suite de l’histoire à partir de la dernière page

Au nouveau paragraphe

L’oiseau reste posé sur le timbre des cordes vocales, l’air de rassurer.

Niala-Loisobleu – 8 Juin 2021