PAR LE RATELIER DU FENIL


PAR LE RATELIER DU FENIL

Cette odeur d’herbe râtelée

au tiroir plein de Juin tiré à soi

le cheval qui piaffe aux bas-flans d’un été proche

l’armoire du grenier pleine de bras épincés au seoir allume ses feux de position

Le fruit rouge dégoupille

au verger naturiste prêt à exploser à la vague la plus haute

ce mutin papillon en déployant ses lèvres pour voler par-dessus les sables-mouvants

Mélusine jardine

du grand-bassin qui irrigue l’océan par l’estuaire

et la felouque sur le front penche sa mèche en relevant l’épaule

de cet appétit à tomber le sein en même tant que les jarretelles des légumes verts.

Les moutons ont désertés la foule pour s’engager dans la marine.

Niala-Loisobleu – 31 Mai 2021

2 réflexions sur “PAR LE RATELIER DU FENIL

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.