PAS-DE-PORTE – NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/TOILE 55X38


« PAS-DE-PORTE »

NIALA

2021 –

ACRYLIQUE S/TOILE 55X38

A l’alignement de la côte les cigognes lâchent

un envol de montgolfières

ô couleurs vagissant pour tirer l’horizon de son ornière

Des eaux de nefs, du pont ou bien durant

l’ombilic ne se coupera jamais de la lumière même en grève de soleil

Que l’ombre se prostitue

soit infâme

qu’importe la tendresse bordel ils seront là pour leur part d’héritage

L’enfant d’ailleurs lui, il est là sans la plus petite faille

à l’angle du paysage

au pas-de-porte pour suivre

prés natales collines à dessein maternel

remparts de maison-mère du coeur-bleu

le solide maillon d’une union qui fait sa chaîne

Niala-Loisobleu.

30 Mai 2021

FEUILLETS D’ HYPNOS


René Char

FEUILLETS D’ HYPNOS

(fragments

L’intelligence avec l’ange, notre primordial souci. (Ange, ce qui, à l’intérieur de l’homme, tient à l’écart du compromis religieux, la parole du plus haut silence, la
signification qui ne s’évalue pas.
Accordeur de poumons qui dore les grappes vitaminées de l’impossible.
Connaît le sang, ignore le céleste.
Ange : la bougie qui se penche au nord du cœur.)

Vous serez une part de la saveur du fruit.

Amis, la neige attend la neige pour un travail simple et pur, à la limite de l’air et de la terre.

L’acte est vierge même répété.

Le poème est ascension furieuse ; la poésie, le jeu des berges arides.

Si l’homme parfois ne fermait pas souverainement les yeux, il finirait par ne plus voir ce qui vaut d’être regardé.

Notre héritage n’est précédé d’aucun testament.

On ne se bat bien que pour les causes qu’on modèle soi-même et avec lesquelles on se brûle en s’identifiant.

Agir en primitif et prévoir en stratège.

Nous sommes des malades sidéraux incurables auxquels la vie sataniquement donne l’illusion de la santé.
Pourquoi •>
Pour dépenser la vie et railler la santé ?

(Je dois combattre mon penchant pour ce genre de pessimisme atonique, héritage intellectuel…).

René Char

Ma pensée particulière pour nos enfants en ce jour de Fête des Mères, que notre santé n’intéresse aucunement mais doivent aujourd’hui se dire on approche de l’héritage…

N-L

CHAT VA BIEN


CHAT VA BIEN

Au coin de douces larmes

l’oiseau se baigne de rosée

Il est encore contre toi avec le chien noir

à étendre du bleu de chaque côté du lit

Jour de fête

la mer se robe d’écume

Pour faire une couronne sur la tête de l’île je vais sortir le cheval, l’atteler, puis nous irons au varech remplir le tombereau de ton iode

Je sens un bon jour s’étendre au chemin doux ânier .

Niala-Loisobleu – 30 Mai 2021