TUBEREUSE


TUBEREUSE

Dressée sur mon attention nasale

J’entends ton désir atteindre la branche attique

Boomerang le bas du tronc écrit en percussion en suivant le relief à la lettre

Rendu au genou je devine la horde s’engouffrer vers la trappe de secours de la fosse poplitée

La pointe du pétale derviche en boucle

Souffle court et dent incisive

Droit sur sa tige l’oiseau huppe d’abord de l’oeil puis des zèles une chanson de corps de garde sans raturer un mot

Comme c’est jaune hein le soleil battu par le fouet du chien noir

La mort si tu voyais la tête qu’elle tire tu rajouterais ta nouvelle vague à éclore sans retenue

Mai comment fais-tu l’amour Cerise ?

Non, Monsieur je n’ai pas vingt ans mais c’est mieux…

Niala-Loisobleu – 17 Mai 2021

2 réflexions sur “TUBEREUSE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.