DE L’AIR SOUS L’APPORTE


DE L’AIR SOUS L’APPORTE

La main gauche

Droite de vent

Le tube se presse à deux doigts d’y passer la main

L’oiseau dans le ventre ouvre les feuilles jusqu’au créneau du rempart

Le délire de l’audace avance sans reculer du dessus de Je Nous

A voir la gueule du chien la laisse et la niche ne sont pas sur la liste des commissions

Déjà l’héron cendré braise la cheminée pédestre d’un battement de pieds.

Niala-Loisobleu – 14 Mai 2021

2 réflexions sur “DE L’AIR SOUS L’APPORTE

  1. Il s’agit d’apprendre, et ça n’est pas évident, que tout est à prendre avec nuance pour ne rien disjoindre le vrai de ce qui se vit. Comment cela se vit, comment cela s’entend à distance, comme le lieu et son environnement adaptent et modulent.
    La seule chose qui tienne repose sur le fond fixe du soleil, s’il existe tout autour fera selon sans que rien ne le ternisse. En faisant rappel de ce que nous sommes, nous marcheurs du non-jogging, mais culturistes du sport onirique, tu restes axée au sujet.
    Pour nous, il n’y a pas de place au doute en l’occurrence.
    Ma, ton travail personnel se développe remarquablement. Il est patent que l’envergure qui se développe chacun de son côté tient davantage du fond qu’à l’apparence qu’elle peut joindre.
    C’est riche !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.