LES JARRETELLES DE LA CÔTE SAUVAGE


LES JARRETELLES DE LA CÔTE SAUVAGE

Passé les rayures des premiers maillots

le mouvement des dunes découvre de quoi Coubre le vent par morceau mis à découvert

Balises rouges d’un quartier corporatif de Pékin

les soldats ont lâché leurs chevaux hors du sable

pour que la grande mue raille la pudibonderie naturiste

Le peignoir fait tertre à la place des croûtes de rapins en attendant que les pins reviennent à la térébenthine dans les peaux

A que gemme…

Niala-Loisobleu – 3 Mai 2021

4 réflexions sur “LES JARRETELLES DE LA CÔTE SAUVAGE

  1. Je ne sais plus quand je peins et quand je m’arrête pour commencer à écrire, Marcello, ce que tu viens de dire résume précisément cet état. Et je le prends comme un compliment tout à fait idoine. Ce double rythme qui se fond en un seul m’est indispensable. Ma formation de peintre venant combler ma totale méconnaissance de l’écriture…
    Merci beaucoup c’est merveilleux, Marcello.

    J'aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.