LES JARRETELLES DE LA CÔTE SAUVAGE


LES JARRETELLES DE LA CÔTE SAUVAGE

Passé les rayures des premiers maillots

le mouvement des dunes découvre de quoi Coubre le vent par morceau mis à découvert

Balises rouges d’un quartier corporatif de Pékin

les soldats ont lâché leurs chevaux hors du sable

pour que la grande mue raille la pudibonderie naturiste

Le peignoir fait tertre à la place des croûtes de rapins en attendant que les pins reviennent à la térébenthine dans les peaux

A que gemme…

Niala-Loisobleu – 3 Mai 2021

Le nœud noir – René Char


Le nœud noir – René Char

Je me redis, Beauté,ce que je sais déjà,
Beauté mâchurée
d’excréments, de brisures,
tu es mon amoureuse,
je suis ton désirant.
Le pain que nous cuisons
dans les nuits avenantes,
tel un vieux roi s’avance
en ouvrant ses deux bras.

Allons de toutes parts,
le rire dans nos mains,
jamais isolément.
Corbeille aux coins tortus,
nous offrons tes ressources.
Nous avons du marteau
la langue aventureuse.
Nous sommes des croyants
pour chemins muletiers.
Moins la clarté se courbe,
plus le roseau se troue
sous les doigts pressentis.

René Char