DES MATINS DE SOUTINE AU PIED DE L’OBSERVATOIRE


DES MATINS DE SOUTINE AU PIED DE L’OBSERVATOIRE

Encore vides de présence les jardins du Luxembourg ne sont pas lieu de résidence du commerce de muguet,

aucune clochette ne s’est accrochée au dernier monôme du quartier latin

Et la République tout comme Jeanne d’Arc se foutent des frustrations de l’artiste

trop occupées qu’elles sont par l’ambition politique des prochaines élections

Pauvre Chaim

Entre ses tus et ses non-dits l’amour ne fait rien d’autre que retenir de s’exprimer

Cahin-caha l’absence de manif du sentiment se tire les heures au pilori

Continence des délices au jardin compensée par des effets de manches de dates promises installées au brin au bord des trottoirs du confinement..

Niala-Loisobleu – 1er Mai 2021