A LA POINTE ESPAGNOLE


A LA POINTE ESPAGNOLE

Se penchent à l’entêtement des grappes de lilas que la paresse du vent enferme

La tourterelle en secouant ses messages d’un bout à l’autre du grand chêne protége sa présence

Dans le creux de tes aisselles je tire mon rêve à la mer sans envie de me défaire de leur sel

Rejoindre la nature de l’île sauvage lascive sur son flanc où le fauve s’accentue par échauffement au fil de l’heur

Et remplir mes mains de tes douceurs pour le musc de la peinture

Ce fruité tenu au compotier qui est dans la bergerie de la baie de pré-salé

Sur cette carte-postale où glissent tes voiles je tire mes bords.

Niala-Loisobleu – 28 Avril 2021

2 réflexions sur “A LA POINTE ESPAGNOLE

Les commentaires sont fermés.