AU TIMBRE TA COULEUR


AU TIMBRE TA COULEUR

De ce que j’en connais au relief du sein s’abrite la coulée revenue par la caresse tendue au châssis à clefs

Flamme verte de la fleur bleue du lin

Encrier d’une calanque

Manivelle où le cheval est en déborde du Cadre Noir pour les bords d’orée des guitares

A la peau le pouls cogne de proue au gouvernail

Flottaison d’un trait bien marqué traversant la paume

C’est vrai que laisser dire d’autres en commentaires nous rapproche comme personne ne peut connaître

Le son et l’odeur de la peinture gardant sa parenté de chien au lit des draps

Gémissons, gémissons

De cobalt

Emeraude

Rose

Arc de chrome

Un vermillon se tord en quinachrodine mêlé aux ocres de taire que tes chiffons pompent aux poils pour pré-saler

nos haleines de pore en pore.

Niala-Loisobleu – 18 Avril 2021