JARRE D’UN ESTRAN 3


JARRE D’UN ESTRAN 3

Le 5-03-2020

PAR DELÀ LE RIDEAU DE LA PLUIE

Des poussières du Prince Pluie n’efface rien
Sauf sur ses traces la suie qui dans l’air se meure –
Si dessous la pierre se rincent tous les liens
C’est avec la lumière en appui qu’ils demeurent

Cardinale nouveauté ! Cours là et t’évente !
Sourd à la beauté radicale et adventice
Le Prince ne peut danser avec cette actrice
Qui pense et pince tempête en grande savante…

Sourire de macadam au calme venu…
Belle Dame Elvire trame la rue qui brille –
Met à nu la ville et de veille la rhabille
D’où s’égayent mille et mille soleils ténus

A savoir ce souffle pour Misère cachée
Des émissaires souffrent de la voir altière
Mais ils perdent de vue qu’elle vient de trancher
Et qu’elle a déjà tout bu de la ville entière.

Alain Minod

Faisant fi d’une bouteille à la mer

j’habille la foret de sa séparation des eaux en l’actant

La main coupée range les instruments de sa Musique au fond de la jarre.

Niala-Loisobleu – 19 Mars 2021

2 réflexions sur “JARRE D’UN ESTRAN 3

  1. Quoi non ?
    Ni plus ni moins qu’une pyramide ce que nous avons fait
    Si Pharaon meurt
    Il faut sauvegarder la beauté en la mettant au secret à l’écart des pillards, Ma…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.