Henri Gougaud/Le berger de paroles



Henri Gougaud/Le berger de paroles

<


Un jour, par une fente de l’aube, un raisin noir est tombé
Qui s’en est allé roulant jusqu’au pied de la muraille de l’éternité
Et quand ce raisin s’est écrasé contre l’éternité dure
De son sang sucré je suis né, moi le berger de paroles

Mon pays
C’est le pays des pèlerins
Mon pays
C’est un ruisseau vagabondant
Qui va son chemin d’ivrogne
Entre la montagne et la mer

Mon pays
C’est peut être une étoile rouge
Une figue qui tombe
Dans la bouche de Dieu
Qui tombe rouge comme un cœur
Mon pays

Mon pays
C’est l’âme du monde
Où demeurent toutes paroles humaines
Et moi, je suis berger de paroles
Voilà ma vie

Un jour, par une fente du temps
Un raisin blanc tombera
Qui s’en ira trébuchant
Jusqu’au pied de la muraille de l’éternité
Et quand ce raisin s’écrasera contre l’éternité dure
Dans son sang je me noierai
Dans un raisin blanc je mourrai
Moi, le berger de paroles

Une réflexion sur “Henri Gougaud/Le berger de paroles

Les commentaires sont fermés.