A TRAVERS LES MEANDRES


Le temps après s’être mis au déversoir a entraîné mon ordi dans un jeu de chaises musicales pas facile à gérer par mes compétences informatiques

Reste ma pugnacité

Et là je lâche pas l’os

Alors moyennant rin je fais de la résistance

Le cerisier et son symbole me chante comme par un soir d’été en me passant en boucle des cris de bien-être

Chat peautée de rire à voix vive

Tu as le regard tourné vers l’espoir

On en sortira.

Niala-Loisobleu – 2 Février 2021