À COR ET A CRI


À COR ET A CRI

linkedin sharing button

Dans tous les coins de la planète

les bobines de fil blanc

se tordent de rire comme

de petites baleines si l’on peut dire cependant

que dans mon tiroir les bobines

de fil rouge s’agitent poussent

des cris lamentables

Elle ont lu le sonnet des

voyelles dans les yeux d’une

femme honnête jouant les

deux orphelines sur un boulevard de porcelaine

Leurs préférences iront toujours

à la belle ilote ivre aux robes

de paille secrète grimpée sur

la nuit solide pour mieux

rencontrer l’amour le bel

aveugle de naissance qui

sculptera dans la mémoire

le corsage au masque de fer.

Achille Chavée

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.