AU FOND DE TOUTE BEAUTÉ GÎT QUELQUE CHOSE D’INHUMAIN


Albert Camus

AU FOND DE TOUTE BEAUTÉ GÎT QUELQUE CHOSE D’INHUMAIN

Au fond de toute beauté gît quelque chose d’inhumain et ces collines, la douceur du ciel, ces dessins d’arbres, voici qu’à la minute même, ils perdent le sens illusoire dont nous les revêtions, désormais plus lointains qu’un paradis perdu. L’hostilité primitive du monde, à travers les millénaires, remonte vers nous. Pour une seconde, nous ne le comprenons plus puisque pendant des siècles nous n’avons compris en lui que les figures et les dessins que préalablement nous y mettions, puisque désormais les forces nous manquent pour user de cet artifice. Le monde nous échappe puisqu’il redevient lui-même. Ces décors masqués par l’habitude redeviennent ce qu’ils sont. Ils s’éloignent de nous. De même qu’il est des jours où, sous le visage familier d’une femme, on retrouve comme une étrangère celle qu’on avait aimée il y a des mois ou des années, peut-être allons-nous désirer même ce qui nous rend soudain si seuls. Mais le temps n’est pas encore venu. Une seule chose : cette épaisseur et cette étrangeté du monde, c’est l’absurde.

Albert Camus

Extrait de:  1942, Le mythe de Sisyphe

A PART LA VERITE


A PART LA VERITE

Face et dos réunis en une même figure

au gré de l’humeur changeante qui impose sa volonté sans frapper

je voudrai que l’abat-jour de la lumière déménage

et me lâche les bretelles pour donner la vérité souhaitée par la nudité de l’air

Le virus a conquis l’anachronique en anesthésiant la moindre dynamique au profit du non-dit soutenant la vérité-mensongère. Refuser le confinement en l’incubant avant d’y mettre officiellement cours en incitant une vaccination rendu incertaine par le résultat d’une part et d’autre part la mutation du mal, sans compter le manque de vaccin. On s’inscrit, ça convainc et envoie l’échéance à une date lointaine. D’ici à ce que les enfants dont on avait rien à craindre deviennent prioritaires, les plus de 75 ans vont diminuer sérieusement

Le vrai mal commence à saper le refus de se laisser mourir.

Niala- Loisobleu – 18 Janvier 2021