JE MARCHE AU DEVANT


JE MARCHE AU DEVANT

La pluie éparse

a laissé passer un endroit que je connais pour me retenir aux rives

si les canards ne nageaient pas à la godille, la gêne du moteur viendraient troubler cette retraite abritée

et comme mon père aimait je peins, mais en dehors du motif, des frissons de couleur

Tu sauras trouver la vieille cabane mangée par la végétation au milieu du gros des pierres

Le chien me dira en premier que tu es à peu de distance

alors sur la toile je mettrais ce qui me fait en vie de toi.

Niala-Loisobleu – 12 Janvier 2021

2 réflexions sur “JE MARCHE AU DEVANT

Les commentaires sont fermés.